Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géopolitique

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du risque que le conflit commercial sino-américain fait peser sur la demande et des tensions au Moyen-Orient qui menacent l'offre.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 72,16 dollars à Londres, en hausse de 19 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de juin, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 35 cents à 63,45 dollars.

Les cours effaçaient tout juste leurs faibles pertes de la veille.

"Les prix ont tenté une hausse lundi, entre la volonté de l'OPEP+ de maîtriser sa production et la montée des tensions du côté de l'Iran, mais ils sont retombés avec le reste du marché en raison du conflit commercial sino-américain", ont expliqué les analystes de JBC Energy.

Même si Washington a accordé lundi un délai au groupe chinois des télécoms Huawei, après lui avoir infligé des restrictions lourdes, le durcissement du ton des échanges entre les États-Unis et la Chine fait craindre une aggravation du conflit commercial aux investisseurs, ce qui pourrait peser sur la demande d'or noir.

"En même temps, les États-Unis avancent main dans la main avec l'Arabie saoudite dans leur guerre de mots contre l'Iran", a souligné Tamas Varga, analyste chez PVM.

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif a répondu lundi aux menaces de Donald Trump en affirmant que les "railleries génocidaires" du président américain ne mettraient "pas fin à l'Iran".

La veille, M. Trump avait écrit sur Twitter: "si l'Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran. Plus jamais de menaces à l'encontre des États-Unis".

Selon M. Varga, il y a par ailleurs "d'autres raisons qui poussent les prix à la hausse", notamment la réunion de l'OPEP+ qui s'est tenue ce week-end.

Lors d'une réunion de suivi de l'accord qui unit l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres producteurs, dont la Russie, l'Arabie saoudite a défendu l'idée d'un renouvellement des baisses de production après la fin du premier semestre.

L'OPEP et ses partenaires prendront leur décision lors de leur prochaine réunion plénière, prévue fin juin à Vienne mais qui pourrait être reportée à début juillet, selon des sources proches du dossier.

(c) AwP

Commenter Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géopolitique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 09 décembre 2022 à 16:00

    Prix plafond: Poutine menace l'Occident de 'réduire la produ…

    Bichkek: Le président russe Vladimir Poutine a menacé vendredi l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe "si nécessaire", quelques jours après...

    vendredi 09 décembre 2022 à 14:40

    Poutine : La Russie ne sera pas perdante du plafonnement des…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi que Moscou ne perdrait pas au plafonnement des prix des exportations de pétrole...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:25

    La Chine et l'Arabie saoudite affirment l'importance de la s…

    Riyad: La Chine et l'Arabie saoudite ont réaffirmé l'importance de la stabilité du marché pétrolier mondial et le rôle de Riyad dans...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:15

    Le pétrole remonte un peu avec des perturbations de l'offre

    Londres: Les cours du pétrole étaient en petite hausse vendredi, profitant de perturbations de l'offre aux Etats-Unis après l'arrêt d'un oléoduc et...

    jeudi 08 décembre 2022 à 21:40

    Malgré la Chine et l'arrêt d'un oléoduc, le pétrole recule e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, restant indifférents à l'assouplissement des restrictions...

    jeudi 08 décembre 2022 à 15:50

    La Russie affirme que le plafonnement des prix n'affectera p…

    Moscou: Le premier vice-ministre russe de l'énergie, Pavel Sorokin, a déclaré jeudi que la production pétrolière de la Russie ne s'effondrerait pas...

    jeudi 08 décembre 2022 à 12:20

    Baisse de l’énergie : sacrifice de l’industrie

    Paris: Le prix du pétrole est en recul de 17 $ sur un mois, un revers pour le secteur pétrolier. En dépit de...

    jeudi 08 décembre 2022 à 11:35

    Le pétrole remonte sans conviction, l'économie mondiale inqu…

    Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu jeudi, sans trop s'éloigner de leurs plus bas depuis 12 mois atteints la veille...

    mercredi 07 décembre 2022 à 22:30

    Arabie saoudite: premier excédent budgétaire en presque 10 a…

    Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé mercredi son premier excédent budgétaire depuis près de dix ans, dépassant ses propres prévisions, dans une année...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite