Menu
A+ A A-

Le pétrole continue de grimper en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse jeudi en Asie, en raison des tensions aux Moyen-Orient.
Vers 03H45 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en juin, progressait de 37 cents à 62,39 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne, pour juillet, gagnait 35 cents, à 72,12 dollars.

Mercredi, les cours avaient déjà progressé dans le sillage d'une hausse des stocks américains moins forte que des prévisions parues la veille, au moment où les tensions au Moyen-Orient étaient encore vives.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait clôturé à Londres en hausse de 53 cents par rapport à la clôture de mardi. A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a pris mercredi 24 cents.

Les États-Unis ont rappelé mercredi leur personnel diplomatique non-essentiel en Irak en invoquant une "menace imminente" en "lien direct" avec l'Iran voisin, mais Donald Trump a renouvelé ses appels au dialogue malgré l'escalade des tensions.

L'administration américaine a fait monter la pression sur Téhéran depuis dix jours et a ostensiblement renforcé sa présence militaire dans le Golfe, faisant état de préparatifs iraniens d'attaques aux contours encore flous contre des intérêts américains dans la région.

Dans la nuit de mardi et mercredi, le département d'Etat a annoncé avoir donné l'ordre de partir au personnel américain gouvernemental non essentiel de l'ambassade à Bagdad ainsi que du consulat à Erbil, au Kurdistan irakien, "en raison du flux de menaces accru".

"Les tensions au Moyen-Orient donnent le ton en ce moment sur les marchés pétroliers", a estimé Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Son collègue Alfonso Esparza a relevé que les "perturbations de l'offre avaient été ces derniers temps le principal facteur faisant monter les prix", en évoquant les troubles géopolitiques en Libye ou au Venezuela.

(c) AwP

Commenter Le pétrole continue de grimper en Asie


    Le pétrole en Asie

    mercredi 06 avril 2022

    Les raffineurs d'État chinois évitent les nouveaux échanges …

    Pékin: Les raffineurs d'État chinois honorent les contrats pétroliers russes existants mais évitent d'en conclure de nouveaux malgré des remises importantes, répondant...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

    lundi 14 mars 2022

    Tokyo démarre en fort rebond, le pétrole en net repli

    Tokyo: La Bourse de Tokyo partait lundi en nette hausse, reprenant quelques couleurs après de nouvelles lourdes pertes la semaine passée, soulagée...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 28 juin 2022 à 22:26

    Le pétrole profite de la levée de restrictions sanitaires en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement progressé mardi grâce, pour partie, à la levée de restrictions sanitaires en Chine...

    mardi 28 juin 2022 à 12:14

    Le pétrole monte après de nouvelles restriction de l'approvi…

    Londres: Les prix du pétrole consolidaient leur hausse mardi, soutenus par de nouvelles de restrictions de l'approvisionnement en or noir venant de...

    mardi 28 juin 2022 à 11:42

    Le G7 convient d'étudier le plafonnement du prix du pétrole …

    Allemagne: Les dirigeants du G7 sont convenus d'étudier la possibilité de plafonner les prix des importations de pétrole et de gaz russes...

    lundi 27 juin 2022 à 22:08

    L'idée d'un ralentissement économique digérée, le pétrole re…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont confirmé leur inflexion à la hausse lundi, sur un marché désormais habitué à l'idée...

    lundi 27 juin 2022 à 20:45

    Pétrole: la France appelle à produire plus de 'manière excep…

    Château d'elmau: La France a appelé lundi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production de "manière exceptionnelle" et plaidé pour...

    lundi 27 juin 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants baissent légèrement

    Paris: Les prix des carburants routiers Français ont baissé légèrement la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole Brent daté sur la...

    lundi 27 juin 2022 à 13:46

    La France plaide pour un retour de l'Iran et du Venezuela su…

    Schloss elmau: La France souhaite que l'Iran et le Venezuela, soumis à des sanctions internationales, puissent revenir sur les marchés pétroliers afin...

    lundi 27 juin 2022 à 12:24

    Le pétrole hésite pendant le sommet du G7

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient entre gains et pertes, sans direction claire après l'annonce des pays du G7 réunis en sommet...

    dimanche 26 juin 2022 à 00:25

    Le G7 réfléchit aux moyens de plafonner les prix du pétrole …

    Schloss elmau: Les dirigeants des pays du G7 tiennent des discussions "très constructives" sur un éventuel plafonnement des prix du pétrole russe...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 27 juin 2022 Les prix du pétrole WTI et Brent sont en passent de connaître une perte en juin, une première sur un mois depuis novembre.

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite