Menu
A+ A A-

Pétrole: l'AIE loue le 'calme' des marchés malgré le contexte tendu

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est félicitée mercredi que les marchés pétroliers restent "calmes" et que l'offre ne soit pas perturbée malgré de nombreux troubles géopolitiques, encore alimentés par des attaques dans le Golfe et en Arabie saoudite.
"Au moment où nous écrivons, il n'y a pas de perturbation de la fourniture de pétrole et les cours évoluent peu", remarque l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole. "Les marchés restent calmes", juge-t-elle.

Elle rappelle pourtant les inquiétudes autour de l'offre, alimentées par de nombreuses tensions géopolitiques en Libye, Iran, Venezuela et plus récemment de mystérieuses attaques contre des navires dans le Golfe et des installations pétrolières en Arabie saoudite.

Des attaques de drones revendiquées par les rebelles yéménites Houthis ont en effet provoqué la fermeture d'un oléoduc majeur mardi en Arabie saoudite, faisant monter d'un cran les tensions dans le Golfe deux jours après le sabotage mystérieux de quatre navires au large des Emirats arabes unis.

L'Arabie saoudite a livré mercredi une analyse beaucoup plus alarmiste de ces événements, jugeant qu'ils menaçaient non seulement le royaume, mais aussi "la sécurité des approvisionnements" en brut et l'économie mondiale.

"En dépit du contexte géopolitique difficile et d'autres problèmes d'offre, les cours principaux ont peu évolué depuis un mois, s'établissant juste au-dessus de 70 dollars le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole.", remarque pour sa part l'AIE, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique.

"L'AIE est rassurée de voir que les problèmes posés par les incertitudes sur l'offre sont bien gérés et nous espérons que les grands acteurs vont continuer à assurer la stabilité du marché", écrit-elle.

Elle compte ainsi sur la bonne volonté de certains pays producteurs, comme l'Arabie saoudite, pour alimenter le marché et remplacer graduellement les barils iraniens qui ne pourront plus être exportés en raison des sanctions américaines récemment renforcées.

L'agence basée à Paris a aussi abaissé de 90.000 barils par jour (b/j) sa prévision de croissance de la demande de brut pour 2019, attendue désormais à 1,3 million b/j. C'est essentiellement en raison d'un premier trimestre plus faible que prévu dans des pays aussi variés que le Brésil, la Chine, la Corée du sud, le Japon ou le Nigeria.

Toutefois, il s'agit d'un accès de faiblesse ponctuel et non "le début d'une nouvelle tendance" pour la demande, juge l'AIE.

(c) AwP

Commenter Pétrole: l'AIE loue le 'calme' des marchés malgré le contexte tendu


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 18 mai 2022 à 11:11

    Le pétrole grimpe avant les réserves de brut américaines

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, poussés par les risques de rupture d'approvisionnement en hydrocarbures russes et de bons...

    mardi 17 mai 2022 à 21:56

    Le pétrole recule, ouverture au Venezuela et possible revire…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés mardi, avec la perspective, encore lointaine, d'une possible reprise des exportations vénézueliennes...

    mardi 17 mai 2022 à 16:26

    Sanctions: la Russie va devoir réorganiser son secteur des h…

    Moscou: La Russie va devoir réorganiser son secteur énergétique face aux sanctions européennes, a jugé mardi Vladimir Poutine, mais il a estimé...

    mardi 17 mai 2022 à 16:05

    TotalEnergies: nouvelle exploitation dans le Golfe du Mexiqu…

    Paris: Le groupe pétrolier français TotalEnergies a annoncé mardi qu'il démarrerait en 2025 l'exploitation du champ de Ballymore situé au large du...

    mardi 17 mai 2022 à 15:56

    Impossible pour certains pays de l'UE d'abandonner le pétrol…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi qu'il était impossible pour certains pays européens d'abandonner rapidement le pétrole russe, comme...

    mardi 17 mai 2022 à 11:32

    Le pétrole se stabilise, le projet d'embargo de l'UE toujour…

    Londres: Les prix du brut étaient en pause mardi, les négociations de l'Union européenne autour d'un embargo sur le pétrole russe étant...

    lundi 16 mai 2022 à 22:02

    Le pétrole remonte, entraîné par Chine, essence et Suède

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur remontée lundi, aiguillonnés par la levée progressive des restrictions sanitaires à Shanghai...

    lundi 16 mai 2022 à 18:03

    Le pétrole remonte avec le projet d'embargo pétrolier de l'U…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient lundi avec la reprise des discussions autour du projet d'embargo européen sur le pétrole russe...

    lundi 16 mai 2022 à 14:54

    L'Arabie saoudite veut dépasser les 13 millions de barils pa…

    Manama: L'Arabie saoudite prévoit d'augmenter sa capacité de production quotidienne de pétrole de plus d'un million de barils pour dépasser les 13...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite