Menu
A+ A A-

Le pétrole en ordre dispersé, hésitant face aux sanctions américaines contre L'iran

cours de cloture du petroleNew York: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, le marché s'interrogeant sur la portée réelle du durcissement des sanctions américaines contre l'Iran.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a cédé 11 cents pour terminer à 72,04 dollars.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance s'est apprécié de 20 cents pour clôturer à 63,50 dollars.

Le marché avait été galvanisé la semaine dernière par la décision des États-Unis de ne pas renouveler leurs exemptions de sanctions accordées à certains importateurs de brut iranien, qui expireront donc début mai.

Mais les cours ont souffert vendredi quand Donald Trump a affirmé avoir obtenu de membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qu'ils augmentent leur production pour compenser cette baisse de l'offre.

Ces lourdes pertes "s'expliquent a priori au moins en partie par des prises de bénéfices après le bond des cours du début de la semaine, car il va falloir attendre une réponse plus tangible de l'OPEP", ont souligné les analystes de JBC Energy.

Une certaine incertitude plane à cet égard sur le marché, a renchéri Matt Smith de Clipper Data. "On saura vraiment cette semaine si les sanctions sont vraiment durcies ou si on ne va pas avoir un retournement de dernière minute, comme cela a déjà été le cas", a-t-il expliqué.

L'OPEP et ses partenaires, dont la Russie, sont engagés depuis début 2017 dans un accord de limitation de leur production.

Si l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial et figure de proue de l'OPEP, a déjà promis d'augmenter sa production pour compenser les baisses de l'offre iranienne, le royaume n'a pas annoncé quand il comptait commencer à pomper plus.

Donald Trump "a déjà essayé à de nombreuses reprises d'influencer les décisions de l'OPEP, et il n'a pas réussi à tous les coups", a abondé Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Ainsi, de nombreux observateurs du marché estiment que le président américain avait contribué à la décision de l'OPEP de commencer à produire plus mi-2018, en amont des sanctions américaines contre l'Iran.

Mais les exemptions accordées en novembre par Washington avaient pris les investisseurs par surprise et fait s'effondrer les cours, ce qui avait conduit l'OPEP, en réaction, à durcir son accord fin 2018.

Alors que l'accord engage ses participants jusqu'à la fin du mois de juin, "nous nous attendons à ce que l'OPEP continue de contrôler sa production jusqu'en 2020", a estimé Harry Tchilinguirian, analyste chez BNP Paribas.

L'OPEP et ses partenaires devraient décider définitivement d'étendre ou non l'accord lors de leur réunion plénière fin juin à Vienne.

(c) AwP

Commenter Le pétrole en ordre dispersé, hésitant face aux sanctions américaines contre L'iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 janvier 2023 à 14:10

    Porté par la flambée du brut, Chevron affiche un bénéfice re…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a dégagé 35,5 milliards de dollars de bénéfice net en 2022, plus du double de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 11:46

    Le pétrole en hausse, poussé par la résilience de l'économie…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, poussés par des données macroéconomiques encourageantes aux Etats-Unis qui achèvent 2022 en croissance, mais aussi...

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 27 janvier 2022 Les deux références mondiales de l'or noir ont effacé leurs pertes de la semaine et sont en passe de réaliser un troisième gain hebdomadaire consécutif.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite