Logo

Le pétrole à son plus haut en cinq mois sous l'effet des coupes de l'Opep

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé à un nouveau plus haut en cinq mois mercredi, dopés par le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dont la production a plongé en mars à cause du Venezuela.
Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 71,73 dollars à Londres, en hausse de 1,12 dollar par rapport à mardi.

A New York, le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de mai a gagné 63 cents à 64,61 dollars.

La production totale de l'OPEP a plongé de 534.000 barils par jour pour atteindre un peu plus de 30 millions de barils par jour le mois dernier comparé à février, selon des sources indirectes citées dans le rapport mensuel de l'OPEP publié mercredi.

Le Venezuela, en proie à une crise politique et économique et affecté par des pannes d'électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier, selon ces mêmes sources.

Bien loin de compenser cette baisse, l'Arabie saoudite a encore volontairement limité sa production, en retrait de 324.000 b/j. Ryad, tout comme ses partenaires de l'OPEP et la Russie, sont engagés dans un accord de réduction de leur production avec l'objectif de maintenir les cours à un niveau élevé.

A plus court terme, le marché surveille les affrontements en Libye même si, pour l'instant, "il n'y a pas eu d'effet concret sur l'industrie pétrolière du pays", ont relevé les analystes de JBC Energy.

Le marché a été peu affecté mercredi par un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Selon les chiffres de ce rapport, les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont enregistré un nouveau bond surprise la semaine dernière tandis que la production reste à des niveaux record, à 12,2 millions de barils par jour en moyenne.

Mais dans le même temps, les stocks d'essence ont chuté, ce qui a "compensé" la première partie du rapport sur les stocks et la production, a affirmé Matt Smith de ClipperData.

La chute des stocks d'essence a été aidée notamment par une hausse de la demande au cours de la dernière semaine, a ajouté Matt Smith.

(c) AwP

Commenter Le pétrole à son plus haut en cinq mois sous l'effet des coupes de l'Opep


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.