Logo

Le pétrole monte, la production de l'Opep a plongé en mars

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole évoluaient proches de leurs sommets en cinq mois mercredi en cours d'échanges européens, dopés par le rapport mensuel de l'Opep dont la production a plongé en mars à cause du Venezuela.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin valait 71,05 dollars à Londres, en hausse de 44 cents par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de mai gagnait 48 cents à 64,46 dollars.

La veille, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait culminé à 71,34 dollars et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. à 64,79 dollars, au plus haut depuis novembre.

La production totale de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a plongé de 534.000 barils par jour pour atteindre un peu plus de 30 millions de barils par jour le mois dernier comparé à février, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport mensuel de l'OPEP publié mercredi.

Le Venezuela, en proie à une crise politique et économique et affecté par des pannes d'électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier, selon ces mêmes sources.

Bien loin de compenser cette baisse, l'Arabie saoudite a encore volontairement limité sa production, en retrait de 324.000 b/j.

A plus court terme, le marché surveille les affrontements en Libye même si, pour l'instant, "il n'y a pas eu d'effet concret sur l'industrie pétrolière du pays", ont remarqué les analystes de JBC Energy.

Les investisseurs scruteront aussi mercredi le rapport hebdomadaire sur les réserves et la production des États-Unis, publié par l'Agence américaine d'information sur l'Energie.

Pour la semaine achevée le 5 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2,5 millions de barils des stocks de brut, sur un recul de 2,15 millions de barils des stocks d'essence et de 1,05 million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AwP

Commenter Le pétrole monte, la production de l'Opep a plongé en mars


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.