Menu
A+ A A-

La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudite chute en mars

prix du petrole ParisParis: La production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans un Venezuela en crise et une Arabie saoudite qui a un peu plus fermé les vannes.
La production totale du cartel a plongé de 534.000 barils par jour pour atteindre un peu plus de 30 millions de barils par jour le mois dernier, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport mensuel de l'OPEP publié mercredi.

Le Venezuela, en proie à une crise politique et économique et affecté par des pannes d'électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier, selon ces mêmes sources.

Sa production n'a atteint que 732.000 b/j alors qu'elle dépassait le million en début d'année et approchait encore les 2 millions en 2017.

Les chiffres officiels fournis directement par le Venezuela à l'OPEP - qui masquent en général l'ampleur des difficultés du pays - évoquent même un plongeon de 472.000 b/j en mars.

Depuis le 7 mars et une méga-panne qui avait laissé presque tout le pays dans l'obscurité pendant cinq jours, les coupures d'électricité ont été sporadiques au Venezuela, affectant notamment le secteur pétrolier et l'économie en général.

Ces pannes interviennent dans un contexte d'affrontement politique entre le régime du président Maduro et l'opposant Juan Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim. La compagnie pétrolière publique PDVSA fait aussi l'objet de sanctions de la part des États-Unis.

La production pétrolière du Venezuela, qui dispose des premières ressources mondiales de brut, s'est érodée depuis des années en raison notamment du sous-investissement dans les infrastructures.

La production de l'OPEP a aussi été limitée par la très forte baisse (324.000 b/j) enregistrée en Arabie saoudite.

Le géant saoudien, chef de file du cartel, montre ainsi sa détermination à soutenir les cours du pétrole alors que l'OPEP et ses alliés, dont la Russie, sont engagés dans un accord de limitation volontaire de leur production, qui court jusqu'en juin.

Juin et au-delà


L'effet a été radical sur les cours du brut: ils ont grimpé au premier trimestre comme ils ne l'avaient plus fait depuis 14 ans et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord a récemment passé la barre des 70 dollars.

D'autres pays ont aussi vu leur production reculer en mars, notamment l'Irak (-126.000 b/j) et dans une moindre mesure l'Iran (-28.000 b/j), qui est touché par des sanctions américaines.

La production libyenne a en revanche nettement progressé (+196.000 b/j): le mois de mars n'était pas encore affecté par les combats actuels entre les forces de Khalifa Haftar et celles du gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli.

La publication de ces chiffres intervient alors que l'OPEP doit décider s'il est nécessaire de prolonger ses réductions au-delà de l'échéance de juin ou même de procéder à des réductions supplémentaires.

Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al Faleh a estimé lundi que les producteurs de pétrole n'auraient peut-être pas besoin de réduire davantage leur production. "Je pense que le marché se rapproche de l'équilibre", a-t-il dit.

Les décisions du cartel se font aussi sous l'oeil attentif du président américain Donald Trump. "Très important que l'OPEP augmente l'approvisionnement en pétrole. Les marchés mondiaux sont fragiles, les prix du pétrole montent trop haut. Merci!", écrivait-il sur Twitter fin mars.

Le contexte économique est aussi plus généralement fragile, avec une croissance mondiale qui ralentit et des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) qui viennent d'être revues en baisse pour cette année.

L'OPEP a d'ailleurs revu très légèrement à la baisse ses estimations pour la demande de brut en 2019, à cause d'une croissance qui s'annonce plus faible que prévu pour les pays développés.

(c) AwP

Commenter La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudite chute en mars


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    vendredi 13 décembre 2019

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    mercredi 11 décembre 2019

    Pétrole: les pays de l'Opep ont moins pompé en novembre, Ara…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui vient de décider de nouvelles baisses de sa production, a pompé un peu...

    vendredi 06 décembre 2019

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 13 décembre 2019 à 20:59

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale...

    vendredi 13 décembre 2019 à 18:16

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient en cours de séance européenne après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale sino-américaine...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:39

    Le pétrole en hausse, optimiste sur un accord commercial sin…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient à des plus hauts depuis septembre, vendredi en cours d'échanges européens, portés par les perspectives d'un...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:27

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019 à 22:00

    Le pétrole soutenu par un possible accord commercial sino-am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, portés par des informations selon lesquelles la Chine et les...

    jeudi 12 décembre 2019 à 17:32

    Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la gu…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que...

    jeudi 12 décembre 2019 à 12:29

    Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir...

    jeudi 12 décembre 2019 à 11:57

    Aramco atteint une valorisation de 2000 milliards de dollars

    Ryad: Le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de...

    jeudi 12 décembre 2019 à 10:33

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite