Menu
A+ A A-

La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudite chute en mars

prix du petrole ParisParis: La production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans un Venezuela en crise et une Arabie saoudite qui a un peu plus fermé les vannes.
La production totale du cartel a plongé de 534.000 barils par jour pour atteindre un peu plus de 30 millions de barils par jour le mois dernier, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport mensuel de l'OPEP publié mercredi.

Le Venezuela, en proie à une crise politique et économique et affecté par des pannes d'électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier, selon ces mêmes sources.

Sa production n'a atteint que 732.000 b/j alors qu'elle dépassait le million en début d'année et approchait encore les 2 millions en 2017.

Les chiffres officiels fournis directement par le Venezuela à l'OPEP - qui masquent en général l'ampleur des difficultés du pays - évoquent même un plongeon de 472.000 b/j en mars.

Depuis le 7 mars et une méga-panne qui avait laissé presque tout le pays dans l'obscurité pendant cinq jours, les coupures d'électricité ont été sporadiques au Venezuela, affectant notamment le secteur pétrolier et l'économie en général.

Ces pannes interviennent dans un contexte d'affrontement politique entre le régime du président Maduro et l'opposant Juan Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim. La compagnie pétrolière publique PDVSA fait aussi l'objet de sanctions de la part des États-Unis.

La production pétrolière du Venezuela, qui dispose des premières ressources mondiales de brut, s'est érodée depuis des années en raison notamment du sous-investissement dans les infrastructures.

La production de l'OPEP a aussi été limitée par la très forte baisse (324.000 b/j) enregistrée en Arabie saoudite.

Le géant saoudien, chef de file du cartel, montre ainsi sa détermination à soutenir les cours du pétrole alors que l'OPEP et ses alliés, dont la Russie, sont engagés dans un accord de limitation volontaire de leur production, qui court jusqu'en juin.

Juin et au-delà


L'effet a été radical sur les cours du brut: ils ont grimpé au premier trimestre comme ils ne l'avaient plus fait depuis 14 ans et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord a récemment passé la barre des 70 dollars.

D'autres pays ont aussi vu leur production reculer en mars, notamment l'Irak (-126.000 b/j) et dans une moindre mesure l'Iran (-28.000 b/j), qui est touché par des sanctions américaines.

La production libyenne a en revanche nettement progressé (+196.000 b/j): le mois de mars n'était pas encore affecté par les combats actuels entre les forces de Khalifa Haftar et celles du gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli.

La publication de ces chiffres intervient alors que l'OPEP doit décider s'il est nécessaire de prolonger ses réductions au-delà de l'échéance de juin ou même de procéder à des réductions supplémentaires.

Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al Faleh a estimé lundi que les producteurs de pétrole n'auraient peut-être pas besoin de réduire davantage leur production. "Je pense que le marché se rapproche de l'équilibre", a-t-il dit.

Les décisions du cartel se font aussi sous l'oeil attentif du président américain Donald Trump. "Très important que l'OPEP augmente l'approvisionnement en pétrole. Les marchés mondiaux sont fragiles, les prix du pétrole montent trop haut. Merci!", écrivait-il sur Twitter fin mars.

Le contexte économique est aussi plus généralement fragile, avec une croissance mondiale qui ralentit et des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) qui viennent d'être revues en baisse pour cette année.

L'OPEP a d'ailleurs revu très légèrement à la baisse ses estimations pour la demande de brut en 2019, à cause d'une croissance qui s'annonce plus faible que prévu pour les pays développés.

(c) AwP

Commenter La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudite chute en mars


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 04 janvier 2022

    L'Opep+ augmente légèrement son objectif de production pour …

    Londres: Les vingt-trois pays de l'Opep+ ont décidé mardi d'ouvrir à nouveau légèrement leurs vannes en février, alors que la demande de...

    mardi 04 janvier 2022

    Vers une nouvelle légère hausse de la production de pétrole …

    Londres: Les vingt-trois pays de l'Opep+, qui se réunissent mardi, devraient poursuivre leur ouverture progressive des vannes alors que la demande de...

    lundi 03 janvier 2022

    L'Opep+ devrait confirmer la hausse de sa production en févr…

    Moscou: L'OPEP+ devrait confirmer mardi son intention d'augmenter sa production de pétrole en février en misant sur un impact limité du variant...

    dimanche 02 janvier 2022

    L'Opep se réunit lundi pour discuter de la nomination d'un n…

    Londres: Les ministres de l'Energie des pays membres de l'Opep doivent se réunir lundi pour discuter de la nomination d'un nouveau secrétaire...

    lundi 13 décembre 2021

    Pétrole: la pandémie représente toujours une incertitude, so…

    Vienne: L'Opep a maintenu lundi ses prévisions pour la demande pétrolière mondiale en 2021 et l'an prochain, tout en soulignant l'"incertitude" que...

    jeudi 02 décembre 2021

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 janvier 2022 à 21:44

    Le pétrole frôle les 90 dollars, avant de consolider

    Cours de clôture: Le baril de Brent de mer du Nord a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi...

    mercredi 19 janvier 2022 à 12:20

    Le pétrole grimpe, dopé par la demande et les risques sur l…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient leur envolée mercredi, la forte demande et les risques géopolitiques exerçant une pression à la hausse...

    mercredi 19 janvier 2022 à 10:33

    L'AIE met en garde sur une possible "nouvelle année de …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en hausse ses prévisions de la demande de pétrole cette année et prévenu que...

    mardi 18 janvier 2022 à 22:39

    Le pétrole s'installe en haute altitude, l'attaque sur Abou …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé mardi proches des sommets de 7 ans atteints plus tôt, une attaque sur...

    mardi 18 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole au plus haut depuis 2014, des risques géopolitiqu…

    Londres: Les cours du pétrole s'envolaient mardi, les risques géopolitiques faisant craindre de nouvelles perturbations d'une offre déjà tendue, hissant les prix...

    mardi 18 janvier 2022 à 11:00

    Goldman Sachs voit le baril de Brent à 100 dollars au T3

    Paris: Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du baril de Brent atteigne 100 dollars au second semestre de cette année...

    mardi 18 janvier 2022 à 09:43

    Le pétrole Brent et le WTI au plus haut depuis 2014

    Tokyo: Les prix du Brent et du WTI évoluaient mardi à leur plus haut niveau depuis plus de sept ans, dopés par...

    mardi 18 janvier 2022 à 06:28

    Pétrole: le Brent au plus haut depuis 2014, dopé par des ten…

    Tokyo: Le prix du pétrole de Brent a atteint mardi un plus haut en sept ans, dopé par les perturbations de l'offre...

    lundi 17 janvier 2022 à 15:20

    ⛽️ Forte hausse des prix des carburants en ce début d'année …

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite