Logo

Le pétrole remonte vers ses récents sommets avant plusieurs rapports

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille pour approcher de leurs plus hauts en cinq mois, avant des rapports sur la production de l'Opep et sur les stocks américains.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin valait 71,10 dollars à Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de mai gagnait 53 cents, à 64,51 dollars.

Malgré les pertes de la veille, "les facteurs qui ont conduit à la récente hausse des prix sont toujours d'actualité", ont commenté les analystes de JBC Energy.

Le marché surveille notamment les affrontements en Libye même si, pour l'instant, "il n'y a pas eu d'effet concret sur l'industrie pétrolière du pays", ont remarqué les mêmes analystes.

Deux autres membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Venezuela et l'Iran, voient leurs productions affectées par des sanctions américaines, ce qui réduit l'offre mondiale, déjà limitée par un accord de limitation des extractions entre l'OPEP et d'autres nations, dont la Russie.

L'Organisation publiera son rapport sur la production et la demande mondiale en mars en cours de séance, un indicateur important sur l'état du marché alors que l'Arabie saoudite et la Russie restent prudents au sujet d'un éventuel renouvellement de l'accord fin juin.

Les acteurs du marché scruteront aussi le rapport hebdomadaire sur les réserves et la production des États-Unis, publié par l'Agence américaine d'information sur l'Energie.

Pour la semaine achevée le 5 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2,5 millions de barils des stocks de brut, sur un recul de 2,15 millions de barils des stocks d'essence et de 1,05 million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AwP

Commenter Le pétrole remonte vers ses récents sommets avant plusieurs rapports

graphcomment>