Menu
A+ A A-

Shell quitte un lobby pétrolier pour désaccord sur le climat

prix du petrole Le géant angloLondres: Royal Dutch Shell a annoncé mardi son départ d'une association professionnelle américaine rassemblant des acteurs du raffinage en raison d'un désaccord sur ses positions en matière de climat, une première pour une "major" pétrolière.
Le géant anglo-néerlandais a entrepris d'examiner ses liens avec 19 associations professionnelles.

Dans le premier rapport qu'il publie sur le sujet, le groupe déclare avoir constaté un "désaccord essentiel" sur les positions climatiques défendues par l'American Fuel & Petrochemical Manufacturers (AFPM), qui regroupe notamment Exxon Mobil, Chevron, BP et Total.

Il annonce qu'il quittera l'association en 2020.

Ce rapport vise à renforcer la politique de Shell en matière de transparence et à montrer aux investisseurs que le groupe s'inscrit dans les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat adopté en 2015. Ce dernier vise à limiter la hausse de la température mondiale à moins de deux degrés Celsius par rapport à l'époque pré-industrielle.

Cette décision illustre également la façon dont les sociétés pétrolières sont contraintes de modifier leur comportement face au changement climatique sous la pression des investisseurs.

"L'AFPM n'a pas exprimé son soutien à l'objectif de l'Accord de Paris. Shell soutient l'objectif de l'Accord de Paris", déclare la société anglo-néerlandaise dans son rapport.

Shell ajoute ne pas être d'accord avec l'opposition de l'AFPM à un prix du carbone et à des initiatives sur les technologies à faibles émissions de carbone.

Le directeur général de l'AFPM, Chet Thompson, a remercié Shell pour sa "longue collaboration".

"Comme toute famille, nous ne sommes pas toujours parfaitement d'accord sur toutes les politiques mais nous nous efforçons toujours de parvenir à des positions consensuelles", déclare Chet Thompson, cité dans un communiqué.

L'API ÉGALEMENT DANS LE VISEUR


Les 300 membres américains et internationaux de l'AFPM exploitent au total 110 raffineries et 229 sites pétrochimiques, selon le rapport 2018 de l'organisation.

Le rapport de Shell a été accueilli favorablement par Adam Matthews, directeur de l'éthique et de la mobilisation du conseil des retraites de l'Église anglicane, un actionnaire du groupe avec lequel il a mené des discussions sur sa politique en matière de climat.

"C'est une première dans le secteur", relève Adam Matthews.

"Avec cet examen, Shell a établi la référence en matière de pratiques exemplaires du lobbying, non seulement dans les secteurs du pétrole et du gaz, mais dans tous les secteurs. Le défi consiste maintenant à faire de même pour les autres."

Shell a également fait état de "certains" désaccords avec neuf autres associations professionnelles, dont l'American Petroleum Institute, le principal lobby de l'industrie pétrolière et gazière. Il précise toutefois qu'il continuera à travailler avec lui sur les questions climatiques tout en veillant à la conformité de ses engagements avec les siens.

(c) Reuters

Commenter Shell quitte un lobby pétrolier pour désaccord sur le climat


    La Compagnie pétrolière Shell

    Shell veut distribuer 125 milliards de dollars aux actionnaires

    mardi 04 juin 2019

    Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell envisage de distribuer au moins 125 milliards de dollars à ses actionnaires (quasiment autant en francs) entre 2021 et 2025, sous forme de dividendes et de rachats d'action, a-t-il annoncé mardi.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite