Menu
A+ A A-

Shell quitte un lobby pétrolier pour désaccord sur le climat

prix du petrole Le géant angloLondres: Royal Dutch Shell a annoncé mardi son départ d'une association professionnelle américaine rassemblant des acteurs du raffinage en raison d'un désaccord sur ses positions en matière de climat, une première pour une "major" pétrolière.
Le géant anglo-néerlandais a entrepris d'examiner ses liens avec 19 associations professionnelles.

Dans le premier rapport qu'il publie sur le sujet, le groupe déclare avoir constaté un "désaccord essentiel" sur les positions climatiques défendues par l'American Fuel & Petrochemical Manufacturers (AFPM), qui regroupe notamment Exxon Mobil, Chevron, BP et Total.

Il annonce qu'il quittera l'association en 2020.

Ce rapport vise à renforcer la politique de Shell en matière de transparence et à montrer aux investisseurs que le groupe s'inscrit dans les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat adopté en 2015. Ce dernier vise à limiter la hausse de la température mondiale à moins de deux degrés Celsius par rapport à l'époque pré-industrielle.

Cette décision illustre également la façon dont les sociétés pétrolières sont contraintes de modifier leur comportement face au changement climatique sous la pression des investisseurs.

"L'AFPM n'a pas exprimé son soutien à l'objectif de l'Accord de Paris. Shell soutient l'objectif de l'Accord de Paris", déclare la société anglo-néerlandaise dans son rapport.

Shell ajoute ne pas être d'accord avec l'opposition de l'AFPM à un prix du carbone et à des initiatives sur les technologies à faibles émissions de carbone.

Le directeur général de l'AFPM, Chet Thompson, a remercié Shell pour sa "longue collaboration".

"Comme toute famille, nous ne sommes pas toujours parfaitement d'accord sur toutes les politiques mais nous nous efforçons toujours de parvenir à des positions consensuelles", déclare Chet Thompson, cité dans un communiqué.

L'API ÉGALEMENT DANS LE VISEUR


Les 300 membres américains et internationaux de l'AFPM exploitent au total 110 raffineries et 229 sites pétrochimiques, selon le rapport 2018 de l'organisation.

Le rapport de Shell a été accueilli favorablement par Adam Matthews, directeur de l'éthique et de la mobilisation du conseil des retraites de l'Église anglicane, un actionnaire du groupe avec lequel il a mené des discussions sur sa politique en matière de climat.

"C'est une première dans le secteur", relève Adam Matthews.

"Avec cet examen, Shell a établi la référence en matière de pratiques exemplaires du lobbying, non seulement dans les secteurs du pétrole et du gaz, mais dans tous les secteurs. Le défi consiste maintenant à faire de même pour les autres."

Shell a également fait état de "certains" désaccords avec neuf autres associations professionnelles, dont l'American Petroleum Institute, le principal lobby de l'industrie pétrolière et gazière. Il précise toutefois qu'il continuera à travailler avec lui sur les questions climatiques tout en veillant à la conformité de ses engagements avec les siens.

(c) Reuters

Commenter Shell quitte un lobby pétrolier pour désaccord sur le climat


    La Compagnie pétrolière Shell

    Le patron de Shell Ben van Beurden quittera ses fonctions fin 2022

    jeudi 15 septembre 2022

    Londres: Le directeur général de Shell, Ben van Beurden, quittera ses fonctions fin 2022. Il sera remplacé par Wael Sawan, a annoncé jeudi le géant énergétique britannique.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite