Menu
A+ A A-

Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de pétrole

prix du petrole Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid alRyad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce mois-ci, qu'il ne pouvait garantir une prolongation jusqu'à la fin de l'année, ont dit les sources.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, regroupés sous l'appellation OPEP+, ont convenu en décembre de réduire leur production commune de 1,2 million de barils par jour (bpj) pour soutenir les cours. Ce pacte est en vigueur depuis le 1er janvier et jusqu'à la fin du premier semestre.

"Nous pourrons prolonger de trois mois lorsque nous nous verrons en juin et nous verrons aussi s'il y a lieu de prolonger encore", a dit une source de l'OPEP. "Pour l'instant nous ne savons pas si les Russes resteront, et ça risque d'être comme ça jusqu'au tout dernier moment avant notre rencontre de juin".

Depuis la création de l'alliance OPEP+, en 2017, les cours du brut ont plus que doublé, dépassant les 60 dollars le baril, grâce surtout à une série de coupes dans la production.

On ne sait pas si Moscou adopte là une posture de négociation ou si la menace russe est sérieuse dans la mesure où les pétroliers russes ne veulent plus de ces freins à leur production, ont dit les sources.

Igor Setchine, patron du géant russe Rosneft et proche du président Vladimir Poutine, a dit à ce dernier que l'accord passé avec l'OPEP était une menace stratégique qui profitait aux États-Unis, avait rapporté Reuters en février.

Quant au président américain Donald Trump, il a une nouvelle fois exhorté l'OPEP à augmenter la production pour faire baisser les prix.

Il n'est pas certain que Poutine acquiesce aux opinions de Setchine dans la mesure où il considère le pacte avec l'OPEP comme un moyen de dialoguer avec l'Arabie saoudite, leader de facto de l'organisation, sur d'autres sujets de géopolitique.

La Russie sait aussi que l'Arabie saoudite veut un baril à 70 dollars au minimum pour gérer au mieux ses finances publiques, alors que 55 dollars sont suffisants pour Moscou, ont encore dit les sources.

"La Russie et l'Arabie saoudite jouent au chat et à la souris, comme en décembre", a déclaré une source industrielle russe. "Novak menace de mettre un terme à l'accord mais il demandera plus tard à Poutine l'autorisation de le prolonger".

L'OPEP et ses alliés ont décidé ce mois-ci d'annuler une réunion prévue en avril et se prononceront sur la prolongation du pacte en juin, une fois évaluées les répercussions des nouvelles sanctions américaines qui doivent frapper l'Iran en mai.

(c) AwP

Commenter Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de pétrole


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    lundi 18 mars 2019

    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie

    Bakou: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix Etats alliés menés par la Russie se réunissent lundi...

    mercredi 13 mars 2019

    L'Opep et la Russie: une alliance efficace à l'avenir incert…

    Moscou: C'est une alliance qui a fait ses preuves: ensemble, Russie et Opep sont parvenus à reprendre le contrôle d'un marché du...

    vendredi 01 mars 2019

    Maduro déménage le bureau européen de la compagnie pétrolièr…

    Moscou: Nicolas Maduro a ordonné le transfert du bureau européen de la société pétrolière de l'état du Venezuela PDVSA à Moscou, a...

    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    jeudi 24 janvier 2019

    Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pé…

    Ryad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    samedi 13 avril 2019

    Le bassin permien américain, nouvel eldorado des majors pétr…

    New York: L'annonce du rachat d'Anadarko par Chevron vendredi est venue illustrer le poids prépondérant du bassin permien aux Etats-Unis, qui vient...

    mercredi 10 avril 2019

    La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudit…

    Paris: La production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans...

    mercredi 10 avril 2019

    Baisse de l'offre de l'Opep en mars, avec le Venezuela

    OPEP: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a fait état mercredi d'une baisse de son offre en mars, avec notamment un...

    lundi 01 avril 2019

    La production pétrolière de l'OPEP diminue, au plus bas depu…

    Londres: La production pétrolière de l’OPEP en mars 2019 a chuté à son plus bas niveau depuis février 2015, comme l’Arabie saoudite...

    jeudi 28 mars 2019

    Pétrole: Donald Trump tance l'Opep pour des prix du pétrole …

    New York: Donald Trump a appelé jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à augmenter sa production, un nouvel appel du...

    mardi 26 mars 2019

    La production pétrolière algérienne inchangée au milieu des …

    Alger: L'agitation sans relâche en Algérie sous la forme de protestations massives cherchant à forcer le Président Abdelaziz Bouteflika à démissioner rends les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2019 à 16:32

    Les prix du pétrole divergent dans un marché indécis

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, à la veille du long week-end pascal vendredi et lundi.

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    mardi 16 avril 2019 à 22:05

    Le pétrole monte à la veille d'un rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé mardi dans un marché sans direction claire, à la veille de...

    mardi 16 avril 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché atone

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché sans direction forte après les prises de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite