Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole restent prudents face au ralentissement économique mondial

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après une baisse marquée en fin de semaine dernière, freinés par le ralentissement économique mondiale, bien que les incertitudes ont été un peu apaisées par des perspectives de recul de la production de brut.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a clôturé à 67,21 dollars à Londres, en hausse de 18 cents par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance a perdu 22 cents à 58,82 dollars.

Plusieurs indicateurs décevants, notamment en Europe, ont ravivé les inquiétudes des investisseurs sur la croissance mondiale.

"La crise d'aversion au risque n'a pas favorisé le secteur de l'énergie" entre la fin de semaine dernière et le début de cette semaine, a expliqué Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Cependant, ces craintes "éclipsent les conditions de plus en plus tendues de production" d'or noir, a relevé Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Le marché surveille l'évolution de la situation au Venezuela et en Iran, deux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui voient actuellement leurs exportations chuter sous le coup de sanctions américaines.

Washington doit annoncer dans les prochains mois si les exemptions accordées à certains importateurs de brut iranien seront renouvelées.

Le reste des producteurs de l'OPEP et leurs partenaires ont proposé la semaine dernière d'annuler leur réunion d'avril et remettre à juin leur décision de renouveler leur accord de réduction de la production, signe que ces pays ne comptent pas augmenter leur production pour rééquilibrer le marché si les États-Unis adoptent une ligne dure avec Caracas et Téhéran.

Quant à la production américaine, si elle s'accroche à ses records récents, les analystes de Commerzbank s'inquiètent de voir le nombre de puits actifs diminuer pour la cinquième semaine consécutive, selon des données de l'entreprise de services pétroliers Baker Hughes vendredi.

"Habituellement, la production de pétrole suit l'activité des puits avec un délai de deux à trois mois, donc la production américaine pourrait être moins vigoureuse dans les prochaines semaines", ont-ils prévenu.

Celle-ci est actuellement autour de 12 millions de barils par jour, du jamais-vu aux États-Unis, devenus le plus gros producteur au monde depuis quelques mois.

Selon les analystes de Commerzbank, la baisse de l'activité des puits américains provient d'un recul des investissements dans l'exploration après le plongeon des cours au quatrième trimestre 2018.

Depuis Noël, les prix ont rebondi de plus de 30%.

(c) AwP

Commenter Les cours du pétrole restent prudents face au ralentissement économique mondial


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    mercredi 01 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole en nette hausse porté par des données sur les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi, aidés par la baisse des stocks américains rendue public par l'API mardi et l'espoir que...

    mardi 30 juin 2020 à 18:10

    La production de l'Opep plus bas depuis vingt ans en juin

    Vienne: La production de pétrole des pays de l'Opep est tombée au mois de juin à son plus bas niveau depuis vingt...

    mardi 30 juin 2020 à 12:31

    Les cours du pétrole reculent, gênés par la pandémie et la s…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi devant les inquiétudes des investisseurs face à la crise du coronavirus et la perspective d'un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite