Menu
A+ A A-

Chute surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont, à la surprise des analystes, reculé la semaine dernière tandis que la production s'est un peu tassée, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).
Lors de la semaine achevée le 8 mars, les réserves commerciales de brut ont baissé de 3,9 millions de barils pour s'établir à 449,1 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une progression de 3 millions de barils.

Le prix du baril de pétrole américain, qui s'affichait en hausse avant la publication du rapport de l'EIA, montait encore un peu plus après la publication de ces chiffres et gagnait 1,05 dollar à 57,92 dollars vers 15H00 GMT sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le rapport dans son ensemble est très favorable à une hausse des cours", a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

"Non seulement on a eu une baisse non prévue et importante des stocks de brut, mais la demande pour les produits transformés dans leur ensemble s'est montrée très solide", a-t-il expliqué.

Dans le même temps "les importations ont baissé, tout comme la production", a-t-il ajouté.

"Si on ajoute à cette situation les efforts importants effectués par l'Opep (pour réduire son offre) et la chute continue de la production au Venezuela, certains courtiers commencent à devenir un peu nerveux et à se demander si l'offre peut continuer à répondre à la demande", a-t-il indiqué.

La production américaine s'est de son côté légèrement repliée après avoir atteint un record les semaines précédentes, les États-Unis extrayant en moyenne 12 millions de barils par jour (mbj).

La cadence des raffineries s'est dans le même temps stabilisée, ces dernières fonctionnant en moyenne à 87,6% de leurs capacités contre 87,5% la semaine précédente.

Demande solide

Les stocks d'essence ont pour leur part reflué de 4,6 millions de barils, soit davantage que le repli de 3 millions anticipé par les analystes.

Ils sont en hausse de 0,5% par rapport à leur niveau d'il y a un an et sont 2% au-dessus de la moyenne des cinq dernières années.

Les réserves d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont progressé de 400.000 barils, là où les analystes prévoyaient un repli de 2 millions de barils.

Elles s'affichent en hausse de 2,5% par rapport à leur niveau d'il y a un an et en baisse de 1% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Les stocks de brut s'inscrivent de leur côté en hausse de 4,2% par rapport à la même époque l'an dernier et sont supérieurs de 2% à la moyenne des cinq dernières années à cette période.

Les importations de brut se sont un peu abaissées, à 6,75 mbj contre 7 mbj la semaine précédente.

Les exportations, qui avaient atteint courant février un niveau record depuis que ces statistiques sont compilées (1991), ont quant à elles continué à reculer, à 2,55 mbj.

Egalement scrutés puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. du terminal de Cushing (Oklahoma, sud) ont eux reculé de 600.000 barils, pour s'établir à 46,9 millions de barils.

Au cours des quatre précédentes semaines, les Etats-Unis ont au total consommé en moyenne 20,9 mbj de produits raffinés, soit 2,2% de plus qu'à la même période l'an dernier. La demande d'essence a reculé de 2,2% tandis que celle d'autres produits distillés a crû de 3,1%.

(c) AwP

Commenter Chute surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite