Menu
A+ A A-

L'Opep et la Russie: une alliance efficace à l'avenir incertain

prix du petrole MoscouMoscou: C'est une alliance qui a fait ses preuves: ensemble, Russie et Opep sont parvenus à reprendre le contrôle d'un marché du pétrole en pleine déroute. Suffisamment pour les convaincre, deux ans plus tard, de poursuivre leur coordination, tout en gardant leurs distances.
L'époque paraît loin où Moscou et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, menée par l'Arabie saoudite, s'accusaient mutuellement de l'effondrement des prix du baril, destructeur pour leurs économies.

Après s'être mis d'accord fin 2016 pour limiter ensemble leur offre (qui représente au total la moitié de la production de la planète), les membres de cette alliance informelle baptisée "OPEP+" se rencontrent régulièrement sans que les portes ne claquent.

Le 18 mars, des représentants doivent se retrouver dans l'ambiance feutrée d'un hôtel de Bakou pour faire le point sur leurs mesures, valides jusqu'en juin, et éventuellement proposer leur prolongation, en vue d'une réunion officielle prochainement à Vienne.

Ils devraient également discuter de la manière de formaliser sur le long terme leur alliance, qui a redonné du lustre à l'OPEP au moment où elle semblait en perte de vitesse, et garanti une nouvelle influence à la Russie, arbitre du marché pétrolier.

Le pacte conclu entre l'Organisation assise sur un tiers de la production mondiale et une dizaine d'autres pays non membres, dont la Russie, n'avait pourtant rien d'une évidence, après des années de course aux parts de marché aboutissant à une offre surabondante.

"L'OPEP avait pratiquement cessé de fonctionner", explique Rouslan Tankaïev, expert auprès de l'Union des producteurs d'hydrocarbures de Russie. "Sa seule chance de retrouver sa capacité à réguler le marché mondial du pétrole était d'étendre de manière significative l'alliance".

De son côté, Francis Perrin, directeur de recherche à l'IRIS, rappelle que les relations entre Russie et OPEP n'ont "pas toujours été faciles": "L'OPEP considérait la Russie comme un passager clandestin, qui tirait profit des efforts des autres. Avoir fait durer cette coopération est déjà un vrai résultat".

Avec la Russie --l'un des premiers producteurs du monde avec les États-Unis et l'Arabie saoudite-- et ses autres alliés, l'OPEP+ représente une force de frappe capable de maintenir les prix à un niveau suffisant pour leur assurer de confortables rentrées budgétaires sans pour autant entraîner un boom des forages aux États-Unis.

"La part de l'OPEP va diminuer dans les 20-30 prochaines années, les Saoudiens en ont conscience. Face au nouveau poids lourd américain, Moscou et Ryad ont tout intérêt à s'entendre a minima pour garder le prix du baril à 60-70 dollars, cela rend certains projets américains caducs", estime Igor Delanoë, directeur adjoint de l'Observatoire franco-russe. "De plus, l'Arabie saoudite et la Russie ont tous deux un agenda domestique qui nécessite d'importants fonds".

Si l'OPEP, et en premier lieu l'Arabie saoudite, a clairement exprimé son envie d'inscrire la coopération dans une durée plus longue, la Russie semble se faire désirer. Elle sait pourtant ce qu'elle doit à cette alliance: la chute des prix du pétrole --associée aux sanctions occidentales imposées à partir de l'annexion de la Crimée-- a provoqué une profonde crise économique en 2015-2016.

Sa position d'interlocuteur privilégié de l'OPEP permet aussi à la Russie de s'affirmer sur le terrain énergétique par rapport aux États-Unis, tout en jouant les intermédiaires entre les autres.

"Dans l'alliance, il n'y a qu'un seul pays qui ait des relations amicales avec tout le monde. C'est la Russie", indique Rouslan Tankaïev, soulignant les relations tendues entre l'Iran et l'Arabie saoudite d'une part, et le Venezuela et l'Arabie saoudite d'autre part.

En décembre, l'OPEP a d'ailleurs failli finir sa réunion sans accord en raison des tensions entre Ryad et Téhéran. Les observateurs du marché ont souligné le rôle du ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, pour mettre tout le monde d'accord à la dernière minute.

Mais pour la Russie, pas question de devenir membre à part entière de l'OPEP.

"La Russie a toujours tenu à garder une distance avec l'OPEP, en distinguant coopération et intégration", souligne Francis Perrin. "Devoir soumettre le niveau de sa production nationale à l'OPEP, c'est très contraignant" d'autant que la Russie comporte des dizaines de sociétés pétrolières.

(c) AFP

Commenter L'Opep et la Russie: une alliance efficace à l'avenir incertain



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    mardi 13 février 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions pour 2024

    Vienne: La demande mondiale de pétrole devrait connaître une croissance marquée en 2024, nourrie par les pays non-membres de l'OCDE, en premier...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite