Menu
A+ A A-

Le pétrole recule après des données décevantes sur l'économie américaine

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, les cours fléchissant après la parution d'indicateurs sur l'économie américaine de nature à inquiéter sur la vigueur de la demande énergétique dans le pays.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a lâché 1,24 dollar pour finir à 65,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril, la référence américaine, a perdu 1,42 dollar pour clôturer à 55,80 dollars.

Sur la semaine, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a perdu 3,2% et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 2,5%.

Près de l'équilibre en début de séance vendredi, les prix du baril ont plongé après la parution d'une série de statistiques aux États-Unis.

Le ralentissement marqué de l'activité du secteur manufacturier en février, à son plus bas niveau depuis novembre 2016, a particulièrement ébranlé les observateurs.

La confiance des consommateurs aux États-Unis, mesurée par l'enquête de l'Université du Michigan, a pour sa part rebondi moins que prévu en février après avoir été érodée par la fermeture partielle des administrations américaines ("shutdown").

"Ces données reflètent l'idée que, peut-être, le ralentissement de l'économie mondiale commence à se ressentir plus fermement aux États-Unis", a commenté John Kilduff de la maison de courtage Again Capital.

Ce signal alimente en tout cas les craintes d'un ralentissement généralisé de la demande en énergie, au lendemain de la publication d'un indicateur montrant un fort repli de l'activité manufacturière chinoise en février.

L'annonce en cours de séance d'une baisse substantielle du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis (-10 unités à 843 puits) n'a pas rasséréné les acteurs du marché.

Cette évolution suggère pourtant une légère baisse de la production à moyen terme, au moment où les extractions n'ont jamais été aussi élevées dans le pays (à 12,1 millions de barils par jour en moyenne la semaine dernière).

Les investisseurs restent également inquiets du manque d'avancées dans les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine, le géant asiatique étant le premier importateur mondial de pétrole.

Le marché devrait maintenant "probablement tourner son attention vers le renouvellement des exemptions concernant le pétrole iranien", a relevé Edoardo Campanella, analyste pour UniCredit, qui s'attend à ce qu'elles soient "en partie confirmées par l'administration Trump".

Après avoir rétabli des sanctions contre l'Iran en novembre à la suite de leur retrait de l'accord sur le nucléaire avec Téhéran, les États-Unis ont finalement accordé des exemptions à huit pays, dont la Chine et l'Inde, les autorisant à continuer d'importer du pétrole iranien.

La date limite pour prolonger ou non ces exemptions est le 5 mai.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule après des données décevantes sur l'économie américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite