Logo

Le pétrole continue de reculer en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines de brut, mais la baisse restait modérée du fait de l'impact des efforts de l'Opep et de ses partenaires.
Vers 03H30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en avril, reculait 10 cents à 56,86 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne, également pour avril, cédait 14 cents à 66,93 dollars.

Mercredi, les cours avaient atteint leur plus haut en trois mois à la clôture.

Ils ont toutefois légèrement reflué jeudi après que l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) eut révélé dans son rapport hebdomadaire que les États-Unis avaient produit 12 millions de barils par jour lors de la semaine achevée le 15 février, du jamais-vu depuis que ces chiffres ont commencé à être compilés en 1983.

Les réserves commerciales de brut ont, quant à elles, augmenté de 3,7 millions de barils d'après le même rapport, un peu plus que les anticipations des analystes.

"Les marchés énergétiques font une pause après une un rebond de plusieurs jours", a déclaré Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Les experts du secteur soulignent cependant que les prix sont soutenus par la baisse de l'offre mondiale liée aux efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses partenaires comme la Russie pour réduire la production.

Les espoirs d'un accord commercial entre la Chine et les États-Unis ont également un impact.

"Les deux pays travaillent dans le but de mettre fin à une dispute commerciale qui a gravement miné la confiance des marchés ces sept derniers mois", a déclaré Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

"Les efforts de l'OPEP pour réduire la surabondance de l'offre au second semestre 2018 ont dopé les prix de 20% depuis le début de l'année."

(c) AFP

Commenter Le pétrole continue de reculer en Asie

graphcomment>