Logo

Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un marché tiré vers le haut par les baisses de production volontaires et involontaires.
Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril valait 67,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 7 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, montait de 26 cents à 57,42 dollars.

Mercredi, les cours ont atteint leurs plus hauts en trois mois, à 67,38 dollars pour le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et à 57,55 dollars pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

Alors que l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publiera en cours de séance ses données hebdomadaires sur les stocks des États-Unis, les investisseurs ont déjà été enthousiasmés par les chiffres, jugés moins fiables, de la fédération professionnelle American petrolum institute (API).

"L'API a fait état d'une hausse des stocks de brut de 1,26 million de barils, ce qui est moins que le marché ne l'attendait", ont commenté les analystes de ING.

Pour la semaine achevée le 15 février, les analystes tablent sur une augmentation de 3,05 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 500.000 barils des stocks d'essence et de 1,5 million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

"Si l'EIA fait état d'une hausse, ce sera la cinquième semaine consécutive d'augmentation" des réserves de brut, ont souligné les analystes de ING.

Mais les marchés sont par ailleurs galvanisés par les baisses de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

L'OPEP et de ses partenaires, dont la Russie, ont annoncé début décembre qu'ils limiteraient leur production, et certains membres de l'Organisation, comme l'Arabie saoudite, font déjà encore plus d'efforts qu'ils ne l'avaient annoncé.

Si le Nigeria, premier producteur africain, n'avait pas respecté ses limitations en janvier, "le président Buhari a promis à un représentant saoudien que son pays respecterait l'accord", ont souligné les analystes de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

graphcomment>