Logo

Maduro demande de l'aide à l'OPEP après les sanctions américaines

prix du petrole VenezuelaCaracas: Nicolas Maduro a demandé à l'OPEP de soutenir l'un de ses membres fondateurs - le Venezuela - contre les sanctions américaines sur l'industrie pétrolière du pays d'Amérique latine et de dénoncer la "dépossession sans scrupule" des avoirs vénézuéliens. Mais l'appel de Maduro est probablement tombé dans l'oreille d'un sourd.
À la fin du mois de janvier, les États-Unis ont imposé des sanctions à PDVSA pour "empêcher le détournement des avoirs du Venezuela par Maduro et préserver ces avoirs pour le peuple vénézuélien". La voie à suivre pour alléger les sanctions imposées à PDVSA passe par le transfert rapide du contrôle au président par intérim ou à un gouvernement élu démocratiquement, a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Steven T. Mnuchin.

Les États-Unis et de nombreux pays européens ont reconnu Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela, tandis que Maduro est soutenu par la Russie, la Chine et la Turquie.

Les sanctions américaines bloquent tous les paiements sur les comptes PDVSA, et les acheteurs de brut vénézuélien sont tenus de déposer leurs paiements dans un compte séparé, auquel PDVSA n’a pas accès.

Dans une lettre adressée le 29 janvier au secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Barkindo, que Reuters a vue, Maduro écrit :

"Notre pays espère recevoir la solidarité et le soutien total des pays membres de l'OPEP et de sa conférence ministérielle dans la lutte que nous menons actuellement contre l'intrusion illégale et arbitraire des États-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela".

Je recherche «votre ferme soutien et votre collaboration pour dénoncer et affronter conjointement cette dépossession sans scrupule de… actifs importants de l'un des membres de l'OPEP», a écrit Maduro.

L’argument du leader socialiste dans sa quête du soutien de l’OPEP est que les sanctions auraient un impact sur le marché mondial du pétrole, ses prix et qu’elles représentent un risque pour les autres membres de l’entente.

Toutefois, selon une source de l'OPEP, l'entente aurait refusé de faire une déclaration officielle à ce sujet, car elle concernait la politique pétrolière et non la politique.

L’année dernière, lorsque l’Iran a demandé son soutien, l’OPEP n’a pas non plus formulé de commentaire formel sur les sanctions américaines à l’égard de l’Iran.


(c) Oil price - Traduction prixdubaril.com

Commenter Maduro demande de l'aide à l'OPEP après les sanctions américaines


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.