Menu
A+ A A-

Total: La production dépassera 3 millions de barils par jour en 2019

prix du petrole TotalParis: Total a publié jeudi des résultats 2018 portés par la hausse des prix du pétrole et a fait savoir que sa production progresserait de plus de 9% cette année, dépassant ainsi le seuil symbolique de trois millions de barils par jour visé de longue date par le groupe français.
La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell, prévoit aussi 15 à 16 milliards de dollars d'investissements nets en 2019 (15,6 milliards en 2018) et des économies de 4,7 milliards (par rapport à 2014), avec des coûts de production de 5,5 dollars par baril équivalent pétrole (5,7 en 2018).

Après avoir dégagé un cash-flow de 26 milliards de dollars l'an passé (+18%), Total souligne que son point mort avant dividende s'est établi à moins de 30 dollars par baril en 2018 et qu'il compte maintenir sa "discipline" en matière de dépenses dans un contexte de volatilité du prix du pétrole.

"Entre la croissance des productions et la discipline sur les dépenses, nous avons une claire visibilité de la croissance de notre cash-flow en 2019. A 60 dollars, on sera meilleur qu'à 71 dollars (en 2018)", a souligné son PDG, Patrick Pouyanné, lors d'une téléconférence avec des journalistes.

Au titre de 2018, Total a enregistré un bénéfice net part du groupe de 11,4 milliards de dollars (+33%), soit mieux qu'en 2013 (8,4 milliards) lorsque le prix du baril atteignait 108 dollars.

"C'est le résultat de tout le travail fait par les équipes du groupe, à la fois sur la discipline sur les dépenses mais aussi sur tout le travail important de M&A, de rotation du portefeuille réalisé depuis trois ans", a fait valoir Patrick Pouyanné, rappelant que Total avait acheté pour 23 milliards d'actifs et cédé pour 16 milliards sur cette période.

Bénéficiant d'une hausse du prix du Brent de 23%, Total a vu son résultat net ajusté progresser de 10% au quatrième trimestre, à 3.164 millions de dollars, alors que les analystes attendaient en moyenne 3.030 millions selon un consensus réalisé par Infront Data pour Reuters.

A 11h32, le titre Total reculait de -1,05% à 48,265 euros, sous-performant l'indice CAC 40 (-0,56%).

RETOUR AUX ACTIONNAIRES CONFIRMÉ

La production trimestrielle d'hydrocarbures du groupe s'est établie à 2,876 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,854 millions), enregistrant elle aussi une hausse de 10%.

Pour 2019, Total compte bénéficier de la montée en puissance de Kaombo North (Angola), Egina (Nigeria) et Ichtys (Australie) et des démarrages de Iara 1 (Brésil), Kaombo South, Culzean (Royaume-Uni) et Johan Sverdrup (Norvège).

Le groupe estime que la sensibilité de ses activités dans l'amont au prix du Brent s'établira cette année à 3,2 milliards de dollars pour 10 dollars de variation.

Il propose comme prévu un dividende de 0,64 euro au titre du quatrième trimestre, en hausse de 3,2%, et mettra un terme à l'option d'un paiement du dividende en actions à partir du mois de juin.

Total prévoit également d'augmenter le dividende de 3,1% en 2019, en ligne avec son objectif de hausse de 10% sur 2018-2020, et de racheter 1,5 milliard de dollars d'actions cette année (comme en 2018) dans un environnement à 60 dollars le baril dans le cadre de son programme de 5 milliards sur la même période.

"Si le prix du pétrole est plus haut on fera sans doute un peu plus (que prévu cette année)", a indiqué Patrick Pouyanné.

Le PDG a également réaffirmé les ambitions de Total en matière de production et de distribution d'électricité, avec notamment la perspective d'un rachat de deux centrales à gaz en France aujourd'hui exploitées par l'allemand Uniper qui lui permettra d'atteindre son objectif de 3 gigawatts (GW) de capacités de production pour ce type d'actifs.

Alors que Total vise aussi quelque 7 GW de capacités renouvelables et qu'il est vu comme un candidat potentiel à la reprise du spécialiste néerlandais en la matière Eneco - au même titre qu'Engie -, le PDG a indiqué que le groupe n'avait pas encore décidé de participer ou non à cette opération.

Patrick Pouyanné a en outre indiqué que les comptes des sociétés dans lesquelles Total est présent au Venezuela étaient "bloqués" en raison des sanctions des États-Unis à l'encontre du pays mais que celui-ci ne représentait pour le groupe qu'une production de 50.000 barils par jour et qu'il n'était donc pas pour lui "un enjeu majeur".

Total a par ailleurs annoncé jeudi avoir fait une découverte "importante" de gaz à condensats sur les prospects de Brulpadda, situés à 175 kilomètres au large de la côte sud de l'Afrique du Sud.

Le groupe français (45% du bloc concerné) et ses partenaires - Qatar Petroleum (25%), CNR International (20%) et le consortium sud-africain Main Street (10%) - prévoient de mener une campagne d'acquisition sismique 3D dans l'année, puis de forer jusqu'à quatre puits d'exploration sur ce permis.


(c) Reuters

Commenter Total: La production dépassera 3 millions de barils par jour en 2019


    La Compagnie pétrolière française Total

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    vendredi 15 février 2019

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un communiqué vendredi sur le fait que "le Brexit n'est absolument pas un facteur motivant ce projet".


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    samedi 13 avril 2019

    Le bassin permien américain, nouvel eldorado des majors pétr…

    New York: L'annonce du rachat d'Anadarko par Chevron vendredi est venue illustrer le poids prépondérant du bassin permien aux Etats-Unis, qui vient...

    mercredi 10 avril 2019

    La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudit…

    Paris: La production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans...

    mercredi 10 avril 2019

    Baisse de l'offre de l'Opep en mars, avec le Venezuela

    OPEP: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a fait état mercredi d'une baisse de son offre en mars, avec notamment un...

    lundi 01 avril 2019

    La production pétrolière de l'OPEP diminue, au plus bas depu…

    Londres: La production pétrolière de l’OPEP en mars 2019 a chuté à son plus bas niveau depuis février 2015, comme l’Arabie saoudite...

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 28 mars 2019

    Pétrole: Donald Trump tance l'Opep pour des prix du pétrole …

    New York: Donald Trump a appelé jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à augmenter sa production, un nouvel appel du...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2019 à 06:06

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, dopés par des informations faisant état d'une baisse du...

    jeudi 18 avril 2019 à 22:21

    Les prix du pétrole montent avant un week-end prolongé

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé jeudi et affiché une nouvelle semaine de hausse à la veille...

    jeudi 18 avril 2019 à 16:32

    Les prix du pétrole divergent dans un marché indécis

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, à la veille du long week-end pascal vendredi et lundi.

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite