Menu
A+ A A-

Guaido s'apprête à ouvrir le secteur pétrolier du Venezuela aux sociétés privées

prix du petrole Caracas: Juan Guaidó, le chef de l'opposition vénézuélienne reconnu comme président par intérim par les États-Unis et plusieurs grands pays européens, envisage de ne plus exiger de la société pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA une participation majoritaire dans tous les projets communs, le dirigeant cherchant à stimuler la production pétrolière dès que possible, a confié à Bloomberg l'envoyé de Guaidó aux États-Unis .
"Nous voulons une économie ouverte, nous voulons augmenter la production de pétrole", a déclaré l'envoyé américain de Guaidó, Carlos Vecchio, dans un entretien avec Bloomberg.

"La majorité de la production pétrolière que nous voulons augmenter sera avec le secteur privé", a noté Vecchio.

Selon les règles actuelles, la société d’état PDVSA doit détenir au moins 51% de tous les projets pétroliers conjoints dans le pays.

Alors que le gouvernement de Nicolas Maduro et PDVSA sont à court d'argent, la production de pétrole brut au Venezuela - le pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole au monde - n'a cessé de décroître ces trois dernières années, malgré les accords entre Maduro et la Russie et sa volonté constante d'accroître la production de pétrole .

L’effondrement économique ajoute à des années de mauvaise gestion et de sous-investissement dans l’industrie pétrolière, ce qui complique encore les tentatives du Venezuela, l’un des cinq membres fondateurs de l’OPEP, de freiner le déclin marqué de sa production pétrolière.

Les chiffres de l’OPEP montrent que la production de pétrole brut au Venezuela a encore baissé de 33 000 b/j par rapport à novembre, pour s'établir à 1,148 million bpj en décembre, contre une moyenne de 1,911 million bpj pour 2017.

Plus tôt ce mois-ci, Ann-Louise Hittle, analyste chez Wood Mackenzie, a averti que la production de pétrole brut au Venezuela pourrait tomber sous la barre des 1 million de bpj après que les États-Unis aient imposé de nouvelles sanctions à la société pétrolière en difficulté PDVSA.

"Nous pensons que la production tombera probablement autour de 900 000 b / j sous la pression des sanctions et du manque de matériel pour les workovers, mais nous prévoyons que les dérogations atténueront pleinement l'impact des sanctions jusqu'à leur expiration", a déclaré Hittle.

(c) Oil price - Traduction prixdubaril.com

Commenter Guaido s'apprête à ouvrir le secteur pétrolier du Venezuela aux sociétés privées


    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    mardi 04 juin 2019

    Rosneft veut rassurer sur ses projets pétroliers au Venezuel…

    Moscou: Le patron du géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi que les projets communs avec le groupe public pétrolier vénézuélien...

    vendredi 15 mars 2019

    La production de pétrole du Venezuela baisse régulièrement

    Washington: Le représentant spécial américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, a déclaré vendredi que les exportations pétrolières vénézuéliennes diminuaient régulièrement, de l'ordre...

    vendredi 08 mars 2019

    Le Venezuela doit 8,7 milliards de dollars au géant pétrolie…

    Washington: Le Venezuela doit rembourser quelque 8,7 milliards de dollars au géant pétrolier américain ConocoPhillips en guise de compensation pour son expropriation...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 21:17

    Le pétrole baisse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont clôturé en baisse mercredi après une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 11 décembre 2019 à 17:26

    USA: les stocks de pétrole brut repartent à la hausse

    New York: Les stocks de pétrole brut sont remontés la semaine dernière aux Etats-Unis et ceux d'essence et d'autres produits distillés (fioul...

    mercredi 11 décembre 2019 à 16:59

    Le pétrole creuse ses pertes après les stocks américains

    Londres:  Les prix du pétrole ont creusé leurs pertes mercredi en cours d'échanges européens, après une hausse surprise des stocks de brut...

    mercredi 11 décembre 2019 à 14:31

    Pétrole: les pays de l'Opep ont moins pompé en novembre, Ara…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui vient de décider de nouvelles baisses de sa production, a pompé un peu...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite