Logo

Le pétrole monte, profitant des stocks américains et du Venezuela

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi dans le sillage d'un rapport hebdomadaire américain montrant une progression modeste des stocks de brut et un recul de ceux des produits raffinés, dans un contexte de tensions au Venezuela.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a fini à 61,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 33 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a gagné 92 cents à 54,23 dollars.

Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont progressé plus modestement que prévu la semaine dernière tandis que ceux de produits raffinés, essence et autres produits distillés ont reculé, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Concernant les stocks d'essence, "c'est la première fois qu'ils baissent en neuf semaines", a souligné Robert Yawger de Mizuho Securities. "Cela a permis aux cours de l'essence de se redresser et a alimenté la progression des cours du brut."

La production est restée au niveau record atteint les deux semaines précédentes, les États-Unis ayant extrait en moyenne 11,9 millions de barils par jour (mbj).

Mais les importations ont parallèlement beaucoup baissé, passant de 8,2 mbj à 7,08 mbj avec, fait marquant, une chute de plus de moitié des importations en provenance d'Arabie saoudite.

Avant même la publication de ce rapport, les cours étaient soutenus par les sanctions américaines prises lundi contre le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, qui "se traduisent dans les faits par un embargo américain sur les importations de brut du Venezuela", ont commenté les analystes de Société Générale.

L'opposant vénézuélien Juan Guaido a réclamé mercredi "plus de sanctions" de la part de l'Union européenne contre le régime du président socialiste Nicolas Maduro, dans un entretien au quotidien allemand Bild.

Dans ces conditions, certains analystes s'étonnaient de ne pas voir les prix grimper encore plus, alors que le baril de Brent évolue par exemple depuis trois semaines dans une fourchette relativement étroite de 5 dollars, entre 58,5 et 63,5 dollars.


(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, profitant des stocks américains et du Venezuela


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.