Logo

Pas de réunion d'urgence prévue par l'OPEP+ sur le chaos au Venezuela

petrole au venezuelaMoscou: Personne n'a proposé la tenue d'une réunion extraordinaire de l'OPEP et de ses partenaires non membres de l'OPEP sur le chaos au Venezuela, membre de l'OPEP, a déclaré jeudi Alexander Novak, ministre de l'Énergie Russe.
Le chef de l’opposition du Venezuela, Juan Guaidó, président de l’Assemblée nationale, s’est déclaré président par intérim, et les États-Unis l’ont soutenu contre Nicolas Maduro, que l’administration américaine a déclarée «usurpateur» sans légitimité pour la présidence.

À son tour, Maduro a rompu ses relations diplomatiques avec les États-Unis mercredi et a donné 72 heures aux diplomates américains au Venezuela pour quitter le pays.

Les nations latino-américaines à tendance droite, y compris le Brésil, la Colombie et l'Argentine, ont également reconnu Guaido, tandis que la gauche cubaine et la Bolivie soutiennent Maduro.

La Russie, la Chine et la Turquie restent à Maduro, la Russie affirmant que Maduro est le président légitime et avertissant les États-Unis d’une intervention militaire.

PDVSA, société pétrolière nationale du Venezuela, dirigée par le ministre du Pétrole Manuel Quevedo, un ancien officier de l’armée qui assure la présidence tournante de l’OPEP pour 2019, a déclaré que «nous n’avions d’autre président» que Maduro.

Le ministre russe de l’Energie, Novak, a déclaré à l’agence de presse TASS que le marché pétrolier était très complexe et qu’il était difficile de prévoir sa réaction aux événements survenus au Venezuela.

Selon le FMI, l’économie du Venezuela devrait s’effondrer de 18% supplémentaires en 2019. Plus de 3 millions de Vénézuéliens ont fui le pays en raison d’une crise humanitaire aggravante et d’un taux de pauvreté extrême de 40%.

L’effondrement économique ajoute à des années de mauvaise gestion et de sous-investissement dans l’industrie pétrolière, ce qui complique encore les tentatives du Venezuela, l’un des cinq membres fondateurs de l’OPEP, de freiner le déclin marqué de sa production pétrolière.

Les chiffres de l’OPEP montrent que la production de pétrole brut au Venezuela a encore baissé de 33 000 bpj (barils par jour) par rapport à novembre, pour s'établir à 1,148 million de bpj en décembre, contre une moyenne de 1,911 million pour 2017.

(c) Oil Price

Commenter Pas de réunion d'urgence prévue par l'OPEP+ sur le chaos au Venezuela


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.