Menu
A+ A A-

Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pétrole au monde"

prix du petrole arabie saouditeRyad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue de s’attendre à ce que la demande mondiale de pétrole continue de croître au moins d’ici 2040 et se considère comme le producteur de pétrole le mieux équipé pour continuer à satisfaire cette demande, grâce à ses coûts de production très bas.
L’Arabie saoudite sera la seule à pomper le dernier baril de pétrole au monde, mais elle ne voit pas le «dernier baril de pétrole» pompé dans les décennies et les décennies à venir.

«Je ne vois pas de pic de demande [de pétrole] dans 10 ans ni même d'ici 2040», a déclaré Amin Nasser, président et chef de la direction du géant pétrolier saoudien Saudi Aramco, à John Defterios, rédacteur en chef de CNN Business, en marge du Forum économique à Davos cette semaine.

"La demande de pétrole continuera de croître ... Nous sommes le producteur au coût le plus bas et le dernier baril proviendra de la région", a déclaré Nasser à CNN.

Nasser dit depuis plusieurs années que le pic de la demande de pétrole n’est nulle part en vue, que la pétrochimie stimulera la croissance de la demande de pétrole jusqu’en 2050 et que toutes les discussions sur le "pic de la demande de pétrole" et des "ressources fossiles" menacent une transition énergétique ordonnée ainsi que la sécurité énergétique.

L’Arabie saoudite, qui vient d’annoncer que ses énormes réserves de pétrole sont légèrement supérieures aux estimations précédentes, cherche à diversifier son économie pour s’éloigner de la forte dépendance à l’égard du pétrole brut, mais l’un des objectifs de son plan de diversification "Vision 2030" consiste à utiliser moins de pétrole pour sa production d’énergie afin de libérer plus de barils à l'exportation.

Premier exportateur mondial de pétrole brut, l’Arabie saoudite ne cédera pas facilement sa couronne et le poids géopolitique qui va avec.

Les Saoudiens ont les deux ingrédients clés pour continuer à pomper du pétrole: d’énormes réserves et de faibles coûts de production.

En outre, diverses organisations, dont l'OPEP, estiment que la production de schiste du principal producteur mondial de pétrole, les États-Unis, atteindra un pic à la fin des années 2020, ravivant ainsi la demande de pétrole brut de l'OPEP (et de l'Arabie saoudite, premier producteur de pétrole).

Plus tôt ce mois-ci, l'Arabie saoudite a annoncé qu'une estimation indépendante de ses réserves pétrolières établie par DeGolyer et MacNaughton (D & M) montrait que les réserves prouvées totales du Royaume s'élevaient à 268,5 milliards de barils à la fin de 2017, contre environ 266 milliards de barils précédemment estimés.

L’examen statistique de l’énergie mondiale 2018 établi par BP situait les réserves de pétrole de l’Arabie saoudite à 266,2 milliards de barils à la fin de 2017, soit 15,7% des réserves mondiales, derrière les 303,2 milliards de barils du Venezuela.

DeGolyer et MacNaughton ont annoncé la semaine dernière avoir achevé la première évaluation indépendante contemporaine des réserves en Arabie saoudite, ajoutant qu'à ce stade, ils ne feraient "aucun autre commentaire sur ce projet de grande envergure".

«Cette certification montre pourquoi chaque baril que nous produisons est le plus rentable au monde et pourquoi nous pensons que Saudi Aramco est la société la plus précieuse au monde et, de fait, la plus importante», a déclaré le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, dans le communiqué publié par l'Agence de presse saoudienne.

Le coût de production de Saudi Aramco n’est que de 4 dollars le baril, a déclaré al-Falih lors d’une conférence de presse, tel que présenté par Reuters.

L'Arabie saoudite pourrait avoir besoin de prix du pétrole supérieurs à 80 dollars le baril pour équilibrer son budget car la majeure partie des revenus provient du pétrole. Pourtant, le Royaume a probablement le coût le plus bas au monde pour le pompage d’un baril de pétrole.

Alors que la hausse de la production de schiste aux États-Unis a stimulé l’offre mondiale de pétrole que l’Arabie saoudite et l’OPEP et la Russie non-OPEP cherchent à drainer à nouveau avec une nouvelle série de réductions de production, les estimations actuelles font état d’un pic de schiste à la fin des années 2020.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la production pétrolière restreinte aux États-Unis continuera d’augmenter jusqu’en 2025 et «par la suite, avec notre estimation actuelle des ressources récupérables, la production commencera à baisser progressivement».

Dans son dernier World Oil Outlook, l’OPEP prévoit que l’offre hors OPEP atteindra un sommet à la fin des années 2020, principalement en raison de la baisse attendue du pic de l’offre pétrolière aux États-Unis. À moyen terme, jusqu'en 2023, la demande de pétrole brut de l'OPEP devrait chuter à 31,6 millions de bpj en 2023 en raison d'une croissance de l'offre hors OPEP. Mais après cela, avec le pic américain de schiste attendu à la fin des années 2020, l’OPEP prévoit que la demande de son brut recommencera à augmenter, pour atteindre près de 40 millions de bpj (barils par jour) en 2040.

Le monde aura-t-il besoin de pétrole en 2040? La réponse de Saudi Aramco à cette question est un «oui» catégorique.

Le monde continuera à avoir besoin de beaucoup plus de pétrole et d’explorations bien plus importantes, ne serait-ce que pour compenser la baisse de production de pétrole sur des champs matures, a déclaré Nasser d’Aramco à Houston l’an dernier.

La transition énergétique est beaucoup plus complexe que le simple remplacement du pétrole par des énergies renouvelables et des véhicules électriques (VE), a déclaré Nasser en mars dernier, ajoutant: «En d’autres termes, je n'ai pas de mal à dormir face au pic de la demande de pétrole ou des énergies fossiles».



(c) Oil Price

Commenter Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pétrole au monde"


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    mercredi 09 janvier 2019

    L'Arabie saoudite dit posséder des réserves de pétrole plus …

    Ryad: Géant de l'OPEP, l'Arabie saoudite a annoncé mercredi que ses réserves de pétrole, les deuxièmes les plus vastes au monde après...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à investir dans le …

    jeudi 14 février 2019

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail de carburants en Arabie saoudite, après avoir signé un accord avec le géant pétrolier Saudi Aramco, qui prévoit...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    jeudi 21 février 2019

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    mercredi 13 février 2019

    La prochaine grande crise de l'OPEP

    OPEP: L'OPEP réussit dans une certaine mesure à sortir d'un autre ralentissement du marché pétrolier, mais à moyen terme, le cartel fait face...

    mardi 12 février 2019

    L'Opep a nettement limité sa production de pétrole en janvie…

    Paris: L'Opep a encore fortement réduit sa production en janvier, avec un effort marqué de l'Arabie saoudite, conformément à ses engagements pour...

    lundi 11 février 2019

    Pétrole: marché à l'équilibre au 1er trimestre 2019 (Emirats…

    Dubaï: Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suheil al-Mazrouei, a dit lundi s'attendre à ce que l'offre et la demande...

    jeudi 07 février 2019

    Total: La production dépassera 3 millions de barils par jour…

    Paris: Total a publié jeudi des résultats 2018 portés par la hausse des prix du pétrole et a fait savoir que sa...

    jeudi 31 janvier 2019

    L'Opep a réduit son offre en janvier, Arabie saoudite en têt…

    Londres: L'offre de pétrole de l'Opep a enregistré en janvier sa plus forte baisse depuis deux ans, montre jeudi une enquête de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite