Menu
A+ A A-

Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pétrole au monde"

prix du petrole arabie saouditeRyad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue de s’attendre à ce que la demande mondiale de pétrole continue de croître au moins d’ici 2040 et se considère comme le producteur de pétrole le mieux équipé pour continuer à satisfaire cette demande, grâce à ses coûts de production très bas.
L’Arabie saoudite sera la seule à pomper le dernier baril de pétrole au monde, mais elle ne voit pas le «dernier baril de pétrole» pompé dans les décennies et les décennies à venir.

«Je ne vois pas de pic de demande [de pétrole] dans 10 ans ni même d'ici 2040», a déclaré Amin Nasser, président et chef de la direction du géant pétrolier saoudien Saudi Aramco, à John Defterios, rédacteur en chef de CNN Business, en marge du Forum économique à Davos cette semaine.

"La demande de pétrole continuera de croître ... Nous sommes le producteur au coût le plus bas et le dernier baril proviendra de la région", a déclaré Nasser à CNN.

Nasser dit depuis plusieurs années que le pic de la demande de pétrole n’est nulle part en vue, que la pétrochimie stimulera la croissance de la demande de pétrole jusqu’en 2050 et que toutes les discussions sur le "pic de la demande de pétrole" et des "ressources fossiles" menacent une transition énergétique ordonnée ainsi que la sécurité énergétique.

L’Arabie saoudite, qui vient d’annoncer que ses énormes réserves de pétrole sont légèrement supérieures aux estimations précédentes, cherche à diversifier son économie pour s’éloigner de la forte dépendance à l’égard du pétrole brut, mais l’un des objectifs de son plan de diversification "Vision 2030" consiste à utiliser moins de pétrole pour sa production d’énergie afin de libérer plus de barils à l'exportation.

Premier exportateur mondial de pétrole brut, l’Arabie saoudite ne cédera pas facilement sa couronne et le poids géopolitique qui va avec.

Les Saoudiens ont les deux ingrédients clés pour continuer à pomper du pétrole: d’énormes réserves et de faibles coûts de production.

En outre, diverses organisations, dont l'OPEP, estiment que la production de schiste du principal producteur mondial de pétrole, les États-Unis, atteindra un pic à la fin des années 2020, ravivant ainsi la demande de pétrole brut de l'OPEP (et de l'Arabie saoudite, premier producteur de pétrole).

Plus tôt ce mois-ci, l'Arabie saoudite a annoncé qu'une estimation indépendante de ses réserves pétrolières établie par DeGolyer et MacNaughton (D & M) montrait que les réserves prouvées totales du Royaume s'élevaient à 268,5 milliards de barils à la fin de 2017, contre environ 266 milliards de barils précédemment estimés.

L’examen statistique de l’énergie mondiale 2018 établi par BP situait les réserves de pétrole de l’Arabie saoudite à 266,2 milliards de barils à la fin de 2017, soit 15,7% des réserves mondiales, derrière les 303,2 milliards de barils du Venezuela.

DeGolyer et MacNaughton ont annoncé la semaine dernière avoir achevé la première évaluation indépendante contemporaine des réserves en Arabie saoudite, ajoutant qu'à ce stade, ils ne feraient "aucun autre commentaire sur ce projet de grande envergure".

«Cette certification montre pourquoi chaque baril que nous produisons est le plus rentable au monde et pourquoi nous pensons que Saudi Aramco est la société la plus précieuse au monde et, de fait, la plus importante», a déclaré le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, dans le communiqué publié par l'Agence de presse saoudienne.

Le coût de production de Saudi Aramco n’est que de 4 dollars le baril, a déclaré al-Falih lors d’une conférence de presse, tel que présenté par Reuters.

L'Arabie saoudite pourrait avoir besoin de prix du pétrole supérieurs à 80 dollars le baril pour équilibrer son budget car la majeure partie des revenus provient du pétrole. Pourtant, le Royaume a probablement le coût le plus bas au monde pour le pompage d’un baril de pétrole.

Alors que la hausse de la production de schiste aux États-Unis a stimulé l’offre mondiale de pétrole que l’Arabie saoudite et l’OPEP et la Russie non-OPEP cherchent à drainer à nouveau avec une nouvelle série de réductions de production, les estimations actuelles font état d’un pic de schiste à la fin des années 2020.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la production pétrolière restreinte aux États-Unis continuera d’augmenter jusqu’en 2025 et «par la suite, avec notre estimation actuelle des ressources récupérables, la production commencera à baisser progressivement».

Dans son dernier World Oil Outlook, l’OPEP prévoit que l’offre hors OPEP atteindra un sommet à la fin des années 2020, principalement en raison de la baisse attendue du pic de l’offre pétrolière aux États-Unis. À moyen terme, jusqu'en 2023, la demande de pétrole brut de l'OPEP devrait chuter à 31,6 millions de bpj en 2023 en raison d'une croissance de l'offre hors OPEP. Mais après cela, avec le pic américain de schiste attendu à la fin des années 2020, l’OPEP prévoit que la demande de son brut recommencera à augmenter, pour atteindre près de 40 millions de bpj (barils par jour) en 2040.

Le monde aura-t-il besoin de pétrole en 2040? La réponse de Saudi Aramco à cette question est un «oui» catégorique.

Le monde continuera à avoir besoin de beaucoup plus de pétrole et d’explorations bien plus importantes, ne serait-ce que pour compenser la baisse de production de pétrole sur des champs matures, a déclaré Nasser d’Aramco à Houston l’an dernier.

La transition énergétique est beaucoup plus complexe que le simple remplacement du pétrole par des énergies renouvelables et des véhicules électriques (VE), a déclaré Nasser en mars dernier, ajoutant: «En d’autres termes, je n'ai pas de mal à dormir face au pic de la demande de pétrole ou des énergies fossiles».



(c) Oil Price

Commenter Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pétrole au monde"


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    samedi 10 avril 2021

    Arabie: Aramco lève 12,4 milliards de dollars dans un accord…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé avoir signé un accord avec un consortium mené par le fonds américain EIG Global...

    dimanche 21 mars 2021

    Aramco: bénéfice net 2020 en chute de 44,4% en raison de la …

    Ryad: Le géant de l'énergie Saudi Aramco a annoncé dimanche un bénéfice net de 41 milliards d'euros 2020, en baisse de 44,4%...

    lundi 08 mars 2021

    Saudi Arabian Oil : Washington réitère son soutien à Ryad ap…

    Dubai: Les Etats-Unis ont assuré l'Arabie saoudite de leur soutien en matière de défense et de sécurité au lendemain de nouveaux tirs...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Arabie: Aramco lève 12,4 milliards de dollars dans un accord sur des oléo…

    samedi 10 avril 2021

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé avoir signé un accord avec un consortium mené par le fonds américain EIG Global Energy Partners en vertu duquel il touchera 12,4 milliards de dollars pour l'utilisation de son réseau d'oléoducs.

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    jeudi 01 avril 2021

    Pétrole: l'Opep+ ouvre modestement les vannes à partir de ma…

    Londres: Les pays producteurs de pétrole liés par l'accord Opep+, emmenés par l'Arabie saoudite et la Russie, ont décidé jeudi d'alléger progressivement...

    mardi 30 mars 2021

    Le PDG de Total reste 'prudent' sur les perspectives de repr…

    Paris: Le prix du pétrole est actuellement "relativement élevé" et risque de ne pas rester durablement à ce niveau, a déclaré à...

    mardi 30 mars 2021

    Opep+: statu quo en vue face à un marché pétrolier fragile

    Londres: Les pays producteurs de pétrole signataires de l'accord Opep+, emmenés par l'Arabie saoudite et la Russie, se retrouvent jeudi à l'occasion...

    jeudi 11 mars 2021

    Pétrole: l'Opep, prudente, a vu sa production baisser en fév…

    Paris: La production de l'Opep a baissé le mois dernier, avec notamment une chute en Arabie saoudite, alors que le cartel se...

    jeudi 04 mars 2021

    Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retou…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une...

    jeudi 04 mars 2021

    Pétrole: début des pourparlers au sein d'un Opep+ face à une…

    Londres: Les membres de l'Opep+ ont débuté jeudi leurs discussions à huis clos pour décider des prochaines coupes de production d'or noir...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 avril 2021 à 21:31

    Le pétrole en léger repli après les fortes hausses de la sem…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés vendredi, s'ajustant après les fortes hausses des derniers jours, soutenues par des...

    vendredi 16 avril 2021 à 12:44

    Le pétrole soutenu par des données économiques américaines e…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, dans la dernière ligne droite d'une semaine positive pour les cours du...

    jeudi 15 avril 2021 à 21:32

    Le pétrole poursuit sa hausse après de bonnes nouvelles écon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont continué de progresser jeudi, s'installant à leur plus haut niveau en un mois, après...

    jeudi 15 avril 2021 à 11:57

    Le pétrole calme le jeu au lendemain d'une forte hausse

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger recul jeudi, au lendemain d'un bond lié à une baisse plus forte que prévu...

    mercredi 14 avril 2021 à 21:52

    Le pétrole décolle après un repli des stocks américains, sig…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés en flèche après une diminution plus forte qu'attendu des stocks de brut aux...

    mercredi 14 avril 2021 à 17:40

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut chutent plus que prévu, r…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé pour la troisième semaine consécutive, et davantage que les anticipations...

    mercredi 14 avril 2021 à 16:56

    Le pétrole décolle après une chute des stocks de brut aux Et…

    Londres: Les prix du pétrole accéléraient mercredi après une baisse plus forte qu'attendu des stocks de brut aux États-Unis, signal positif pour...

    mercredi 14 avril 2021 à 11:54

    Le pétrole soutenu par des prévisions encourageantes pour la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, portés par des données encourageantes pour la demande d'or noir partagées par l'Opep...

    mercredi 14 avril 2021 à 11:27

    L'AIE plus optimiste pour la demande de pétrole

    Londres: Le déploiement des vaccins contre le COVID-19 favorise la reprise de la demande mondiale de pétrole, a déclaré mercredi l'Agence internationale...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 26 mars 2021 Les pétrolières bénéficient de l'impact sur les cours du brut du blocage prolongé du canal de Suez: Chevron prend 0,72% et Exxon Mobil 1,38%.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite