Menu
A+ A A-

Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à l'économie russe

prix du petrole russieDavos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car Moscou serait également affecté par un tel événement, selon Kirill Dmitriev, directeur général du Fonds d'investissement direct russe (RDIF) et premier responsable russe a envisager publiquement il y a 3 ans qu'il pourrait y avoir une alliance avec l'OPEP pour relever les prix du pétrole.
«Pour que la production américaine de schiste diminue, il faut que le prix du pétrole soit de 40 dollars le baril et moins. Cela n’est pas sain pour l’économie russe», a déclaré Dmitriev, cité par Reuters, lors du Forum économique mondial de Davos mercredi.

"Nous ne devrions pas prendre de mesures concurrentielles pour détruire la production américaine de schiste", a déclaré le responsable du fonds d'investissement russe.

Bien que la Russie n’ait pas besoin d’un prix du pétrole aussi élevé que l’Arabie saoudite pour équilibrer son budget, un prix stable autour de 60 dollars est préférable pour Moscou.

À la fin de l'année dernière, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie était à l'aise avec le pétrole à 60 dollars, son budget étant équilibré au prix du pétrole de 40 dollars. Pour 2019, le prix du pétrole au bilan est calculé à 43 dollars le baril.

Dmitriev a déclaré mercredi à Davos que la Russie ne devrait pas tenter de saper les schistes américains, mais plutôt s'en tenir aux réductions de production de l'OPEP / non-OPEP, même si ces réductions entraînent une perte de parts de marché à moyen terme.

La Russie est en tête du groupe de producteurs non membres de l'OPEP faisant partie de l'accord de réduction de la production, qui supprime 1,2 million de bpj du marché jusqu'en juin 2019, afin de rééquilibrer le marché du pétrole et de relever les prix du pétrole.

Grâce à l’accord de réduction de la production conclu avec l’OPEP en janvier 2017, les revenus de la Russie ont augmenté d’environ 110 milliards de dollars, en raison de la hausse des prix du pétrole résultant de ces coupures, a annoncé Dmitriev dans le journal Reuters.

Les États-Unis ont également tiré parti de la hausse des prix du pétrole, les forages de schiste ayant rebondi l’an dernier et les records de production de pétrole aux États-Unis. Le boom du schiste a fait des États-Unis le premier producteur mondial de pétrole devant la Russie et l’Arabie saoudite. La production de pétrole de la Russie a atteint un sommet post-soviétique (11,421 millions de barils par jour en octobre dernier).

Dans le cadre de l'accord avec l'OPEP+, la Russie réduira de 230 000 b/j aux niveaux d'octobre à 11,191 millions de b/j, et la réduction sera progressive, comme ce fut le cas lors de la précédente série de réductions.



Commenter Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à l'économie russe


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    lundi 18 mars 2019

    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie

    Bakou: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix Etats alliés menés par la Russie se réunissent lundi...

    mercredi 13 mars 2019

    L'Opep et la Russie: une alliance efficace à l'avenir incert…

    Moscou: C'est une alliance qui a fait ses preuves: ensemble, Russie et Opep sont parvenus à reprendre le contrôle d'un marché du...

    vendredi 01 mars 2019

    Maduro déménage le bureau européen de la compagnie pétrolièr…

    Moscou: Nicolas Maduro a ordonné le transfert du bureau européen de la société pétrolière de l'état du Venezuela PDVSA à Moscou, a...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite