Menu
A+ A A-

Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur production va baisser

prix du petrole New YorkNew York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que leurs investisseurs souhaitaient une croissance moins forte de la production et de meilleurs rendements.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, y compris la Russie, ont abaissé leur production depuis 2017 afin de soutenir les cours du pétrole tandis que les producteurs américains de pétrole de schiste, qui ne participent pas à leur accord, ont augmenté leur propre production.

Les Etats-Unis sont ainsi devenus le premier producteur mondial, devant la Russie et l'Arabie saoudite, avec une production proche de 12 millions de barils par jour (bpj).

Les prévisions de l'Opep, et même les projections du gouvernement américain, ont régulièrement sous-estimé la croissance de la production américaine.

Les patrons des compagnies américaines Occidental Petroleum et Hess Corp, qui participaient au Forum économique mondial de Davos, ont affirmé que la croissance de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis allait ralentir.

Ce forum est l'une des rares occasions pour les producteurs américains de s'asseoir à la même table qu'un représentant de l'Opep, en l'occurrence le secrétaire général Mohammed Barkindo.

"Je pense qu'il n'y aura pas un afflux aussi important d'argent dans le bassin Permien cette fois-ci. Je crois que les investisseurs vont demander des comptes aux compagnies sur le retour (sur leurs investissements) et cela n'a pas beaucoup été le cas jusqu'à présent", a déclaré la PDG d'Occidental, Vicki Hollub.

Confirmant ses propos, le fondateur et PDG de Hess Corp a dit que la production de pétrole de schiste, qui représentait environ 6% de la production mondiale, irait probablement jusqu'à 10% d'ici 2025, mais qu'ensuite elle se stabiliserait.

Il a ajouté que les réserves américaines commenceraient à se dégrader. "Le schiste n'est pas la nouvelle Arabie saoudite. C'est une composante importante de court terme", a-t-il déclaré.

Le président américain Donald Trump a accusé à plusieurs reprises l'Opep de manipuler les cours et exigé plusieurs fois l'an dernier que le cartel les fasse baisser. Il a aussi félicité l'Opep et l'Arabie saoudite quand les cours baissaient.

Les cours du pétrole ont atteint un pic de 86 dollars le baril en octobre, mais ils sont nettement retombés depuis. Mercredi, le Brent se traitait autour de 62 dollars.

Mohammed Barkindo a déclaré pour sa part que l'Opep visait à équilibrer l'offre et la demande sur le marché et avait aidé les Etats-Unis à sauver l'industrie du pétrole des prix ultra-bas.

"L'industrie du pétrole est en état de siège au niveau mondial", a-t-il déclaré, ajoutant que l'Opep souhaitait parler de façon plus régulière aux producteurs américains de pétrole afin de mieux comprendre leurs enjeux, même s'ils ne peuvent pas participer aux plans de réduction de la production de l'Opep.

"L'Opep joue un rôle très important en stabilisant le marché et ces efforts doivent être reconnus", a répliqué John Hess.

De son côté, Fatih Birol, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui représente les pays industrialisés, a souligné que la plupart des prévisions sous-estimaient encore la croissance de la production américaine.

"Il y a un potentiel énorme aux Etats-Unis", a-t-il dit à Reuters, précisant que le pays pourrait augmenter sa production de 10 millions de bpj supplémentaires dans les 10 ans à venir.


(c) Reuters

Commenter Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur production va baisser


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 25 septembre 2019

    USA: Des entités chinoises sanctionnées pour le transport de…

    New York: Les Etats-Unis ont sanctionné plusieurs entités chinoises pour avoir sciemment transporté du pétrole iranien, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat...

    lundi 16 septembre 2019

    Quantité substantielle de pétrole disponible (ministre US)

    Washington: Le ministre américain de l'Energie, Rick Perry a tenté de freiner la flambée des prix du pétrole lundi déclenchée par une...

    lundi 16 septembre 2019

    Attaques contre Aramco: Trump autorise l'utilisation des rés…

    Washington: Donald Trump a autorisé dimanche l'utilisation des réserves stratégiques américaines de pétrole après des attaques de drones qui ont réduit de...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    vendredi 06 décembre 2019

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    mercredi 04 décembre 2019

    L'Opep va débattre d'une nouvelle réduction de sa production

    Moscou/Vienne:  L'OPEP et ses alliés, Russie en tête, se préparent à approuver cette semaine un encadrement plus strict de la production de pétrole...

    mardi 03 décembre 2019

    Sous pression, l'Opep pourrait continuer à limiter sa produc…

    Londres: Coincés entre un ralentissement de la croissance mondiale, des stocks abondants et des prix toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis...

    mercredi 20 novembre 2019

    Charbon, gaz, pétrole: production en trop en 2030 pour tenir…

    Paris: Les prévisions de production d'énergies fossiles en 2030 sont incompatibles avec les objectifs de l'accord de Paris sur le climat: 50%...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    mercredi 11 décembre 2019 à 01:15

    Chevron annonce des dépréciations d'actifs de 10 à 11 millia…

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi des dépréciations de ses actifs, notamment dans le gaz de schiste, de...

    mardi 10 décembre 2019 à 19:14

    ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le ch…

    New York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les...

    mardi 10 décembre 2019 à 12:05

    Le pétrole se stabilise, le marché surveille les discussions…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché digérant l'accord de l'Opep+ mais restant prudent...

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite