Logo

Le pétrole recule, plombé par le ralentissement chinois

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, l'élan qui portait les cours depuis le début de l'année s'essoufflant alors que l'excédent commercial chinois a baissé en 2018, ravivant les craintes d'un ralentissement économique mondial.
Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 59,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 85 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de février perdait 81 cents, à 50,78 dollars.

La Chine a vu le volume de ses échanges globalement progresser l'année dernière et devrait conserver sa position de première puissance marchande, a indiqué lundi un porte-parole de l'administration chinoise des Douanes, Li Kuiwen.

Mais son excédent commercial a baissé de 16,2%, à 351,8 milliards de dollars, selon cette administration.

Ces données "pèsent sur les prix en alimentant les craintes d'un ralentissement économique en Chine et à travers le monde", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

La croissance chinoise est un des moteurs du marché du pétrole puisque la Chine est devenue en 2018 le premier importateur mondial d'or noir.

"Les données des douanes ont par ailleurs fait état d'importations proches de leur record", ont souligné les analystes de JBC Energy.

"Mais ce sont les craintes plus générales sur la demande qui pèsent sur le marché", ont-ils ajouté.

Certains analystes pensent en effet que ce niveau élevé d'importations de brut ne va pas être maintenu.

"Les premiers quotas d'importations accordés aux raffineries indépendantes (en Chine, ndlr) sont plus bas que ceux qui avaient été publiés début 2018", ont noté les analystes de ING Economics.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, plombé par le ralentissement chinois


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.