Menu
A+ A A-

Le pétrole monte encore, le marché a de l'appétit pour le risque

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient lundi en cours d'échanges européens, en forte hausse depuis le début de l'année alors que le marché, rassuré par les négociations entre Pékin et Washington, reprenait goût pour les actifs à risque.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 58,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,55 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de février gagnait 1,29 dollar à 49,25 dollars.

Les cours de l'or noir attaquaient lundi leur cinquième séance consécutive de hausse, permettant au brut d'effacer la majeure partie des pertes qui avaient marqué les dernières semaines de 2018.

"Il serait difficile d'identifier des raisons propres au pétrole pour expliquer ce rebond, tout comme la chute des prix de 60 à 50 dollars (fin décembre) était surtout liée aux secousses sur les autres marchés financiers", ont commenté les analystes de JBC Energy.

Les investisseurs, qui s'étaient séparés de leurs actifs liés à la croissance mondiale devant les mauvaises données sur l'économie mondiale, ont accueilli avec soulagement l'ouverture lundi à Pékin de négociations entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que des bons chiffres sur l'emploi américain vendredi.

Par ailleurs, des informations de presse sur la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) semblent indiquer que le groupe et ses partenaires respectent leur accord de limitation de la production, dont les objectifs ont été resserrés début décembre.

"L'Opep et ses partenaires vont devoir rassurer le marché, qui reste inquiet d'un éventuel ralentissement de la croissance mondiale", ont prévenu les analystes de Goldman Sachs.

Enfin, l'entreprise de services pétroliers Baker Hughes a fait état d'une baisse de huit puits, portant le nombre de forages actifs aux Etats-Unis à 877 puits.

De quoi légèrement atténuer les craintes de surabondance de l'offre, alors que les Etats-Unis sont devenus le premier producteur mondial en 2018 et produisent à un niveau record depuis plusieurs semaines, à 11,7 millions de barils par jour en moyenne selon les données officielles de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).



Commenter Le pétrole monte encore, le marché a de l'appétit pour le risque


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    vendredi 27 janvier 2023 à 14:10

    Porté par la flambée du brut, Chevron affiche un bénéfice re…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a dégagé 35,5 milliards de dollars de bénéfice net en 2022, plus du double de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 11:46

    Le pétrole en hausse, poussé par la résilience de l'économie…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, poussés par des données macroéconomiques encourageantes aux Etats-Unis qui achèvent 2022 en croissance, mais aussi...

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite