Menu
A+ A A-

Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pétroliers

prix du petrole TripoliTripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du blocage du site imputé mardi par la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à une milice.
Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est dirigée par deux entités rivales: le Gouvernement d'union nationale (GNA, basé à Tripoli) et reconnu par la communauté internationale, et un cabinet parallèle installé dans l'est et soutenu par le puissant maréchal controversé Khalifa Haftar.

Une myriade de milices armées, qui changent d'allégeance selon leurs intérêts, et des jihadistes, dont ceux du groupe Etat islamique (EI), font régner un climat d'insécurité chronique dans ce pays riche en pétrole.

Le 10 décembre, la NOC a annoncé le blocage par un groupe armé du champ pétrolier d'al-Charara (sud-ouest) géré par la compagnie Akakus, une joint-venture entre la NOC, l'espagnol Repsol, le français Total, l'autrichien OMV et le norvégien Statoil.

Le champ d'al-Charara, situé dans la région d'Oubari (environ 900 km au sud de Tripoli) produit 315.000 barils par jour, sur une production globale libyenne de plus d'un million bj, selon la compagnie.

"La fermeture d'al-Charara sera maintenue jusqu'à ce que le GNA satisfasse les revendications des habitants du sud libyen marginalisé, sévèrement privé de services", a indiqué par téléphone à l'AFP Mohamad Emeguel, qui se présente comme un porte-parole des "protestataires" qui bloquent selon lui le site.

L'insécurité et la crise économique rendent difficile l'accès des Libyens aux services les plus basiques, notamment pour les habitants du sud qui se sentent marginalisés.

"Nous appelons le GNA à garantir l'approvisionnement (des stations-service) en essence et les banques en liquidités, d'accorder une plus grande attention au secteur médical vétuste, de rouvrir les aéroports et d'aider des villes sinistrées comme Oubari et Sebha", a ajouté le porte-parole.

La NOC, elle, accuse des hommes armés qui "prétendent appartenir aux Gardes des installations pétrolières" d'avoir occupé le champ, exigeant leur départ "immédiat et sans condition" et excluant des négociations avec eux.

Lundi, Abdelrahman al-Taouil, le chef d'état-major du GNA, a affirmé toutefois que ces gardes n'avaient pas été payés depuis 2014. "Ils veulent seulement leurs droits", a-t-il dit à la télévision Libya al-Ahrar.

"On nous a traités de criminels juste pour avoir revendiqué nos droits", a déploré M. Emeguel.

Les structures pétrolières sont régulièrement la cible d'attaques de groupes armés rivaux ou d'occupations abusives par des tribus ou milices pour des revendications sociales.

D'habitude les blocages de ces sites se terminent après deux, trois jours à la faveur de négociations entre les autorités et les tribus locales, mais cette fois-ci la situation semble perdurer.


(c) AFP

Commenter Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pétroliers


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 juillet 2019

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 12 février 2020

    L'Opep prévoit un fort impact du coronavirus sur la demande …

    Paris: L'Opep a fortement revu à la baisse de 19% mercredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole brut...

    mercredi 12 février 2020

    Coronavirus: L'Opep réduit sa prévision de croissance du mar…

    OPEP: L'Opep a annoncé mercredi avoir revu à la baisse sa prévision de croissance de la demande pétrolière mondiale en raison de...

    vendredi 07 février 2020

    La Russie soutient la baisse de production proposée par un p…

    Mexico: Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi que la Russie soutenait la recommandation faite plus tôt par un comité...

    jeudi 06 février 2020

    Opep: la Russie bloque une baisse de la production en répons…

    Moscou: La Russie, alliée aux pays de l'Opep au sein de l'Opep+, s'est opposée jeudi à la recommandation de son comité technique...

    mardi 04 février 2020

    L'Opep cherche une réponse à la chute des cours du pétrole

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son allié russe discutent mardi à Vienne de la possibilité d'accentuer leurs baisses...

    mardi 04 février 2020

    L'Opep discute d'une nouvelle réduction de la production de …

    Bagdad: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son allié russe discutent à Vienne d'une nouvelle réduction de la production et...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 février 2020 à 12:05

    Le pétrole commence la semaine à l'équilibre

    Londres: Les prix du pétrole étaient stables lundi, conservant leurs gains de la semaine précédente, dans un marché toujours sensible à la...

    vendredi 14 février 2020 à 21:39

    Le pétrole termine la semaine en hausse pour la 1e fois depu…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi, enregistrant au passage leur première progression hebdomadaire depuis le début...

    vendredi 14 février 2020 à 11:56

    Le pétrole bien orienté malgré le flou sur la demande et la …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi en dépit des incertitudes qui pèsent sur la demande mondiale et le flou...

    jeudi 13 février 2020 à 21:45

    Le pétrole, surveillant le coronavirus et l'Opep, monte

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont de nouveau terminé en hausse jeudi, rassérénés par l'espoir d'une réduction de la production...

    jeudi 13 février 2020 à 16:47

    Le pétrole se reprend malgré les craintes sur la demande mon…

    Londres: Les prix du pétrole se ressaisissaient jeudi, dans la lignée de deux jours consécutifs de hausse mais après un début de...

    jeudi 13 février 2020 à 11:34

    Le pétrole lesté par des prévisions de consommation en berne

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi, après que l'Opep puis l'AIE ont révisé à la baisse leurs prévisions de consommation d'or...

    jeudi 13 février 2020 à 10:28

    Coronavirus: conséquences 'significatives' sur la demande de…

    Paris: Le nouveau coronavirus aura des conséquences "significatives" sur la demande de pétrole, dont la prévision de croissance cette année a été...

    mercredi 12 février 2020 à 21:55

    Le pétrole, misant sur une réduction de la production de l'O…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte hausse mercredi, les courtiers espérant une nouvelle réduction de la production...

    mercredi 12 février 2020 à 17:10

    Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion Kazakhstan-Ru…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours en hausse mercredi après la réunion entre les ministres de l'Energie russe et kazakh et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 12 février 2020 Les stocks de pétrole commerciaux des États-Unis ont augmenté d'environ +7,5 millions de barils, s'établissant ainsi à 442,5 millions de barils.

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite