Menu
A+ A A-

Le pétrole pénalisé par des indicateurs chinois moroses

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole ont fortement reculé vendredi, pénalisés par des inquiétudes au sujet de la croissance mondiale, et donc de la demande en pétrole, après des indicateurs chinois peu rassurants.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé à 60,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,17 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour janvier a perdu 1,38 dollar à 51,20 dollars.

Après avoir connu un sursaut jeudi dans la foulée de données sur une baisse des stocks d'un important terminal américain et d'informations de presse suggérant un prochain recul des exportations saoudiennes vers les États-Unis, les cours ont retrouvé un chemin baissier.

"Une série de statistiques économiques chinoises moroses a déclenché des prises de bénéfices avant le week-end", a fait remarquer Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Les ventes de détail et la production industrielle dans le pays ont ralenti en novembre, ce qui est de mauvais augure pour l'économie du pays et au-delà pour la croissance mondiale.

S'ajoutent à ces chiffres des indicateurs préoccupants en zone euro où la croissance du secteur privé est au plus bas depuis quatre ans en décembre, selon l'indice PMI de Markit.

Toute mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale fait craindre aux investisseurs sur le marché pétrolier une baisse de la demande de brut, néfaste pour le cours notamment compte tenu de l'abondance de l'offre.

Cet accès de faiblesse des cours du pétrole intervient alors que de nombreux analystes doutent de la capacité des prix à relever franchement la tête.

Les investisseurs attendent en particulier de voir l'impact de la baisse de production décidée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, Russie en tête.

Destinée à faire remonter des prix plombés par une offre trop abondante, cette baisse de 1,2 million de barils par jour sera en place à partir de janvier.

"Même si les baisses de production doivent soutenir les prix du pétrole à court terme, la hausse de la production de schiste américain, la possible nouvelle escalade des tensions commerciales sino-américaines et les craintes sur la croissance mondiale constituent un ensemble de vents contraires", a résumé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Depuis la réunion de l'OPEP le 7 décembre, le cours du Brent a perdu 2,3% et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 2,7%.


(c) AFP

Commenter Le pétrole pénalisé par des indicateurs chinois moroses


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    jeudi 02 décembre 2021 à 16:23

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    jeudi 02 décembre 2021 à 15:38

    Fébrile, le pétrole plonge en pleine réunion de l'Opep+

    Londres: Les cours du brut ont brusquement chuté jeudi dans un marché extrêmement nerveux qui attend la décision des producteurs de l'Organisation...

    jeudi 02 décembre 2021 à 14:58

    Début du sommet Opep+, le cartel tenté de figer sa productio…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont entamé jeudi leurs discussions pour décider de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite