Menu
A+ A A-

Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

prix du petrole dubaïDubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à une croissance économique modérée, ont estimé des experts réunis mercredi à Dubaï.
La perspective d'une "guerre économique" entre les États-Unis et la Chine et un ralentissement économique mondial à partir de l'année prochaine, vont freiner la demande sur le pétrole et maintenir les prix à un bas niveau, selon ces experts.

"Les prix du pétrole resteront bas pendant longtemps", a déclaré l'ancien ministre libanais de l'Economie, Nasser Saidi, lors du Forum des stratégies arabes à Dubaï.

Un ralentissement de l'économie mondiale réduira la demande sur le brut, tandis que la concurrence croissante des sources d'énergie renouvelables et du pétrole de schiste entraîneront une baisse des prix du baril, a-t-il souligné.

"Cela aura un impact négatif sur la croissance dans l'ensemble de la région (...) qui sera confrontée à une crise financière et économique", a déclaré M. Saidi.

L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, Oman, le Qatar et le Koweït, membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), pompent environ 18 millions de barils par jour et tirent plus de 80% de leurs revenus du pétrole et du gaz naturel.

Ces pays ont perdu des centaines de milliards de dollars depuis l'effondrement des prix du brut à la mi-2014. Les prix ont toutefois rebondi depuis un an et demi après la décision de producteurs membres et non membres de l'OPEP de réduire leur production.

Mais les prix ont de nouveau plongé lorsque ces pays ont recommencé à produire presque à pleine capacité.

Depuis le début d'octobre, le prix du baril a chuté de 25% par rapport à 85 dollars, son plus haut niveau enregistré au cours de ces quatre dernières années.

Pour Mahmoud Mohieldin, vice-président de la Banque mondiale, la croissance économique des pays du CCG va dépendre des prix du pétrole.

"Nous sommes dans une période d'incertitude (...) La croissance dans les pays du Golfe devrait atteindre 3% l'an prochain (...) mais elle pourrait être révisée" à la baisse, à la suite de la chute des prix du pétrole, a-t-il déclaré.

Le taux de chômage est de 30% auprès des jeunes vivant dans des pays arabes, et plus haut encore auprès des femmes, a-t-il ajouté, mettant en cause la croissance qui ne génère pas suffisamment d'emplois.

Observant la dégringolade des prix du pétrole ces deux derniers mois, les producteurs membres et non membres de l'OPEP ont décidé en décembre de réduire leur production de 1,2 million de baril par jour à partir de janvier pour soutenir les prix.

Capital Economics, un groupe de réflexion basé à Londres, a révisé à la baisse la croissance économique du CCG en raison de la chute des prix du pétrole et des réductions de production.

"Nous pensons que l'accord de l'OPEP aura un impact négatif global sur la croissance du PIB dans le Golfe au cours des prochains trimestres", a estimé CapitalEconomics la semaine dernière après l'annonce des nouvelles réductions.


(c) AFP

Commenter Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite