Menu
A+ A A-

Kenya: de hauts responsables arrêtés après la disparition de milliers de litres de carburant

prix du petrole nairobiNairobi: Cinq responsables de la Société kényane pour les oléoducs (KPC), dont son directeur, ont été arrêtés vendredi à la suite de la disparition de plusieurs milliers de litres de carburant dans des circonstances suspectes, a-t-on appris auprès de la police.
Ces arrestations font suite à la demande de 10 négociants en produits pétroliers, en octobre, de mener un audit indépendant des stocks de la KPC. Ils soupçonnent que jusqu'à 20 millions de litres de carburant déclarés comme "déversés" accidentellement auraient en fait été volés sur les deux dernières années.

"Cinq responsables de la KPC, dont (le directeur Joe) Sang, sont en détention, et nous suivons la procédure en vue de leur comparution devant un tribunal", a déclaré à l'AFP un enquêteur haut placé proche du dossier, sous couvert de l'anonymat.

Les chefs d'accusation seront annoncés à une date ultérieure, a ajouté la même source.

Le ministère du Pétrole a confirmé dans un communiqué l'"arrestation de l'exécutif" de KPC et annoncé la nomination d'un directeur par intérim.

La KPC, coutumière d'accusations de fraudes de ce genre, est chargée de superviser l'acheminement à travers le pays de produits pétroliers raffinés depuis le port de Mombasa.

Selon un audit présenté devant un comité du Sénat, des responsables de la KPC assurent que 7,2 millions de litres de pétrole ont été perdus dans des déversements accidentels et 4,4 millions de litres volés d'un dépôt à Kisumu (ouest).

Les négociants en produits pétroliers estiment toutefois que ces chiffres sont bien plus élevés.

Dans un communiqué publié mardi, la KPC a indiqué que les négociants ont été autorisés à réaliser leur propre audit, avant le 31 décembre, des stocks de la KPC.

Ce scandale au pétrole perdu est le dernier d'une série de scandales ayant frappé la KPC, après notamment des accusations de corruption autour de la construction d'un oléoduc entre Mombasa et Nairobi, marquée par des retards et de allégations de coûts frauduleusement gonflés.

Les arrestations de vendredi s'inscrivent par ailleurs dans le cadre d'une série de mesures prises contre la corruption au Kenya, où des millions de dollars d'argent public sont détournés chaque année.


(c) AFP

Commenter Kenya: de hauts responsables arrêtés après la disparition de milliers de litres de carburant


    Les prix des carburants

    Baisse généralisée des prix des carburants dans les stations-service

    lundi 03 juin 2019

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, avec une baisse plus marquée pour le diesel, selon des chiffres officiels publiés aujourd'hui. De son coté, le prix moyen du pétrole brent était de 68.20 dollars le baril...

    Hausse générale des prix des carburants

    lundi 27 mai 2019

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont progressé dans leur ensemble la semaine dernière, avec une hausse marquée pour le sans plomb, selon des chiffres officiels publiés aujourd'hui. De son coté, le prix moyen du pétrole brent était de 70.31 dollars le baril...

      Toute l'actualité des prix du carburant dans le monde

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    vendredi 14 juin 2019 à 16:07

    Les prix du pétrole divergent, entre demande en baisse et ri…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant entre les tensions géopolitiques qui mettent l'offre...

    vendredi 14 juin 2019 à 12:13

    Le pétrole recule, l'AIE revoit sa demande à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de...

    vendredi 14 juin 2019 à 11:58

    L'AIE révise à nouveau à la baisse sa prévision de demande d…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi pour la deuxième fois consécutive sa prévision de croissance de la demande de...

    vendredi 14 juin 2019 à 07:10

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, vendredi en Asie, au lendemain de l'attaque de deux pétroliers en mer d'Oman, qui...

    jeudi 13 juin 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après des attaques contre deux tankers dan…

    Londres: Les prix du pétrole ont bondi jeudi après des attaques contre deux tankers dans le Golfe ravivant les craintes d'un conflit dans...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite