Menu
A+ A A-

Le pétrole stable, le marché scrute les rencontres de Vienne

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient stables vendredi matin en cours d'échanges européens, le marché attendant la fin des rencontres des pays producteurs de l'Opep et de leurs partenaires pour savoir dans quelle mesure ils vont réduire leur production.
Vers 10H45 GMT (11H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 60,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, 16 cents de plus qu'à la clôture de jeudi soir.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier valait 51,37 dollars, 12 cents de moins que la veille au soir.

Jeudi, les ministres des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) réunis à Vienne n'ont pas pu présenter d'accord chiffré de réduction de leur production, même s'ils ont témoigné de leur volonté de diminuer les extractions - alors que les craintes d'une offre dépassant la demande a conduit à une chute de plus de 30% des prix en deux mois.

Après avoir fortement baissé jeudi, les cours bougeaient moins au début des échanges européens mais les opérateurs attendaient fébrilement la fin de nouvelles rencontres vendredi à Vienne entre les ministres de l'OPEP et ceux de pays producteurs partenaires, dont la Russie.

"La Russie a un rôle important à jouer pour parvenir à un accord chiffré, l'OPEP a attendu de pouvoir échanger avec les pays non-OPEP avant de prendre une décision sur les réductions de production", a expliqué Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

"Si l'OPEP finit par décevoir les marchés en réduisant la production moins qu'attendu, les prix du pétrole devraient être exposés à une baisse brutale", a-t-il ajouté.

Jeudi, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a proposé à l'OPEP de baisser d'un million de barils par jour la production collective des membres du cartel.

Mais les discussions, déjà complexes au sein de l'OPEP, sont rendues encore plus ardues par l'intégration d'autres producteurs aux pourparlers - pour un total de 25 pays assurant la moitié de la production mondiale.

"La balle est dans le camp de la Russie", a jugé Stephen Brennock de PVM, mais ce producteur majeur - l'un des trois principaux au monde avec l'Arabie saoudite et les États-Unis - "est réputé pour ne pas aimer les réductions de production importantes".

Jeudi, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a affirmé depuis Saint-Pétersbourg qu'il était beaucoup plus difficile pour la Russie de réduire sa production que pour les autres pays en raison des conditions climatiques.


(c) AFP

Commenter Le pétrole stable, le marché scrute les rencontres de Vienne


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite