Menu
A+ A A-

Pétrole: Washington "pas en position" de dicter sa conduite à l'Opep (ministre saoudien)

prix du petrole vienneVienne: Les Etats-Unis ne sont "pas en position" de dicter sa conduite à l'Opep, a estimé jeudi le ministre saoudien de l'Energie, après que le président américain Donald Trump a demandé à l'organisation de renoncer à réduire sa production pour soutenir les cours.
Washington "n'est pas en position de nous dire ce que nous devons faire", a souligné le ministre, Khaled al-Faleh, avant une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Vienne. "Je n'ai besoin de la permission de personne pour diminuer" la production, a-t-il insisté.

Donald Trump avait exhorté mercredi dans un tweet l'OPEP à "maintenir sa production en l'état", alors que l'organisation souhaite réduire celle-ci afin de soutenir les cours après une chute de 30% en deux mois.

Tout en se disant opposé à une baisse de la production de son propre pays en raison des sanctions américaines, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a lui aussi ironisé jeudi sur le tweet de M. Trump.

"C'est la première fois qu'un président des États-Unis dit à l'OPEP ce qu'elle doit faire", a-t-il relevé, ajoutant qu'"ils devraient savoir que l'OPEP ne fait pas partie du département américain de l'Energie".

Le ministre saoudien a souligné que l'OPEP souhaitait s'accorder jeudi sur une "baisse suffisante" de sa production pour équilibrer le marché, estimant qu'elle "devrait être distribuée de façon égale entre les pays" en fonction de leur production.

M. al-Faleh a jugé souhaitable une baisse de production d'"un million de barils par jour", sans préciser s'il s'agissait d'une baisse par rapport au niveau des objectifs fixés fin 2016 ou par rapport à la production du groupe en octobre et novembre.

En octobre, l'OPEP a produit 32,99 millions de barils par jour, selon l'Agence internationale de l'énergie, et l'Arabie saoudite a annoncé une nouvelle hausse de sa production en novembre.

Alors que plusieurs analystes estiment qu'un million de barils de baisse ne seront pas suffisants pour rééquilibrer le marché, les prix du pétrole ont chuté de près de 5% après les déclarations du ministre saoudien.

Vers 11H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 58,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,93 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Selon le ministre iranien, la plupart des pays de l'OPEP visent un prix du brut entre 60 et 70 dollars.


(c) AFP

Commenter Pétrole: Washington "pas en position" de dicter sa conduite à l'Opep (ministre saoudien)


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 25 septembre 2019

    USA: Des entités chinoises sanctionnées pour le transport de…

    New York: Les Etats-Unis ont sanctionné plusieurs entités chinoises pour avoir sciemment transporté du pétrole iranien, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat...

    lundi 16 septembre 2019

    Quantité substantielle de pétrole disponible (ministre US)

    Washington: Le ministre américain de l'Energie, Rick Perry a tenté de freiner la flambée des prix du pétrole lundi déclenchée par une...

    lundi 16 septembre 2019

    Attaques contre Aramco: Trump autorise l'utilisation des rés…

    Washington: Donald Trump a autorisé dimanche l'utilisation des réserves stratégiques américaines de pétrole après des attaques de drones qui ont réduit de...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    vendredi 13 décembre 2019

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    mercredi 11 décembre 2019

    Pétrole: les pays de l'Opep ont moins pompé en novembre, Ara…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui vient de décider de nouvelles baisses de sa production, a pompé un peu...

    vendredi 06 décembre 2019

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 13 décembre 2019 à 20:59

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale...

    vendredi 13 décembre 2019 à 18:16

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient en cours de séance européenne après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale sino-américaine...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:39

    Le pétrole en hausse, optimiste sur un accord commercial sin…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient à des plus hauts depuis septembre, vendredi en cours d'échanges européens, portés par les perspectives d'un...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:27

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019 à 22:00

    Le pétrole soutenu par un possible accord commercial sino-am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, portés par des informations selon lesquelles la Chine et les...

    jeudi 12 décembre 2019 à 17:32

    Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la gu…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que...

    jeudi 12 décembre 2019 à 12:29

    Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir...

    jeudi 12 décembre 2019 à 11:57

    Aramco atteint une valorisation de 2000 milliards de dollars

    Ryad: Le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de...

    jeudi 12 décembre 2019 à 10:33

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite