Menu
A+ A A-

Le pétrole progresse en attendant l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, après avoir longuement hésité entre hausse et baisse, du fait des incertitudes qui prévalent concernant le sommet de l'Opep, jeudi et vendredi.
Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 62,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour janvier prenait 25 cents à 53,50 dollars une heure après son ouverture.

Après plusieurs heures d'hésitation, les prix du pétrole semblaient se décider pour une hausse.

Celle-ci s'est précisée après que l'agence officielle russe TASS a affirmé que la Russie discutait d'une extension de l'accord de limitation de la production de pétrole, conclu en 2016 pour enrayer la chute des cours, jusqu'à fin 2019.

En parallèle, le président américain Donald Trump a une nouvelle fois tenté de faire pression mercredi en demandant à l'OPEP de ne pas réduire sa production.

Depuis plusieurs semaines, les analystes s'interrogent sur son degré d'influence sur l'Arabie saoudite alors que le royaume peut difficilement se passer du soutien des États-Unis dans l'affaire Kashoggi, du nom du journaliste saoudien tué.

Mardi, en cours de séance, les prix avaient effacé une grande partie de leurs gains du début de journée après que le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a jugé qu'il était "prématuré" d'affirmer que les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires s'accorderont sur une baisse de la production.

Le ministre "a alimenté les doutes", ont expliqué les analystes de Commerzbank qui précisent que, précédemment, des rapports avaient évoqué "une coupe d'au moins 1,3 million de barils par jour".

L'OPEP et ses partenaires seront réunis à Vienne jeudi et vendredi pour décider de diminuer ou non le niveau de leur production.

Autre facteur qui pèse sur les prix: "une large diminution de l'appétit pour le risque", a expliqué Stephen Brennock, analyste pour PVM, alors que Wall Street a perdu plus de 3% mardi.

Selon lui, ce sentiment provient du fait que "l'optimisme autour de la trêve commerciale" entre les États-Unis et la Chine "s'est éteint".

"Nous aurons soit un VRAI ACCORD avec la Chine ou pas d'accord du tout", a tweeté le président américain Donald Trump mardi, ajoutant que sans accord il imposerait ses tarifs douaniers.

La publication du rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole aux États-Unis a par ailleurs été repoussée d'un jour cette semaine en raison de la journée nationale de deuil décrétée en hommage à l'ancien président américain George H.W. Bush. Elle aura lieu jeudi.

Pour la semaine achevée le 30 novembre, les analystes tablent sur une baisse de deux millions de barils des stocks de brut, et sur une hausse de 1,75 million de ceux d'essence et de 1,5 million de ceux de produits distillés, selon la médiane d'un consensus établi par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole progresse en attendant l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite