Menu
A+ A A-

Le pétrole progresse en attendant l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, après avoir longuement hésité entre hausse et baisse, du fait des incertitudes qui prévalent concernant le sommet de l'Opep, jeudi et vendredi.
Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 62,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour janvier prenait 25 cents à 53,50 dollars une heure après son ouverture.

Après plusieurs heures d'hésitation, les prix du pétrole semblaient se décider pour une hausse.

Celle-ci s'est précisée après que l'agence officielle russe TASS a affirmé que la Russie discutait d'une extension de l'accord de limitation de la production de pétrole, conclu en 2016 pour enrayer la chute des cours, jusqu'à fin 2019.

En parallèle, le président américain Donald Trump a une nouvelle fois tenté de faire pression mercredi en demandant à l'OPEP de ne pas réduire sa production.

Depuis plusieurs semaines, les analystes s'interrogent sur son degré d'influence sur l'Arabie saoudite alors que le royaume peut difficilement se passer du soutien des États-Unis dans l'affaire Kashoggi, du nom du journaliste saoudien tué.

Mardi, en cours de séance, les prix avaient effacé une grande partie de leurs gains du début de journée après que le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a jugé qu'il était "prématuré" d'affirmer que les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires s'accorderont sur une baisse de la production.

Le ministre "a alimenté les doutes", ont expliqué les analystes de Commerzbank qui précisent que, précédemment, des rapports avaient évoqué "une coupe d'au moins 1,3 million de barils par jour".

L'OPEP et ses partenaires seront réunis à Vienne jeudi et vendredi pour décider de diminuer ou non le niveau de leur production.

Autre facteur qui pèse sur les prix: "une large diminution de l'appétit pour le risque", a expliqué Stephen Brennock, analyste pour PVM, alors que Wall Street a perdu plus de 3% mardi.

Selon lui, ce sentiment provient du fait que "l'optimisme autour de la trêve commerciale" entre les États-Unis et la Chine "s'est éteint".

"Nous aurons soit un VRAI ACCORD avec la Chine ou pas d'accord du tout", a tweeté le président américain Donald Trump mardi, ajoutant que sans accord il imposerait ses tarifs douaniers.

La publication du rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole aux États-Unis a par ailleurs été repoussée d'un jour cette semaine en raison de la journée nationale de deuil décrétée en hommage à l'ancien président américain George H.W. Bush. Elle aura lieu jeudi.

Pour la semaine achevée le 30 novembre, les analystes tablent sur une baisse de deux millions de barils des stocks de brut, et sur une hausse de 1,75 million de ceux d'essence et de 1,5 million de ceux de produits distillés, selon la médiane d'un consensus établi par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole progresse en attendant l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite