Menu
A+ A A-

Le pétrole termine en baisse son pire mois depuis dix ans

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi pour la dernière séance d'un mois chaotique, les cours ayant affiché en novembre leur pire dégringolade depuis dix ans, à une semaine d'une réunion de l'Opep qui tentera d'enrayer la surabondance de brut dans le monde.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, a fini à 58,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 80 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a cédé 52 cents à 50,93 dollars.

Les deux barils ont perdu plus de 22% sur le mois de novembre, du jamais vu depuis 2008.

"Nous avons vécu une succession de mauvaises nouvelles pour les pays producteurs de pétrole dernièrement", a réagi Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"Ils ont d'abord dû augmenter leur production dans l'anticipation d'une baisse des exportations iraniennes après le retour des sanctions américaines. Ils ont ensuite subi les conséquences des dérogations accordées par Washington à huit pays", a-t-il rappelé.

Désormais, "s'ils ne décident pas de baisser leur production d'au moins un million de barils par jour, cela va fortement décevoir les investisseurs", d'après lui.

Alors que l'abondance de l'offre a fait perdre plus de 30% de leurs valeurs aux deux barils depuis début octobre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, qui représentent plus de la moitié de la production mondiale, pourraient décider la semaine prochaine d'extraire moins d'or noir.

Mais la Russie, qui dispute la place de premier producteur mondial aux États-Unis et à l'Arabie saoudite, souffle pour l'instant le chaud et le froid.

Après des informations de presse jeudi sur une éventuelle baisse de la production, le ministre de l'Energie russe Alexandre Novak a adopté un ton prudent.

"À mon avis, la fourchette de prix actuelle est confortable pour les producteurs et les consommateurs", a-t-il affirmé à l'agence officielle russe TASS, ajoutant toutefois que "les sociétés (pétrolières russes) se sont montrées prêtes à changer le volume de la production pétrolière".

Réunis en Argentine à l'occasion du G20, le président russe et le prince héritier saoudien ont toutefois affiché leur complicité, se saluant avec un geste très remarqué, à mi-chemin entre la poignée de main et le "tope-là" de deux sportifs ou adolescents.

"Ils ont l'air de bien s'amuser, mais je pense pas que cela nous dise quoi que ce soit sur l'état des négociations" entre eux, a estimé M. Lipow.

L'OPEP se réunira jeudi prochain avant de retrouver ses partenaires le vendredi.


(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en baisse son pire mois depuis dix ans



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite