Menu
A+ A A-

Le pétrole efface ses gains de la matinée

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole retombaient mercredi en cours d'échanges européens après avoir débuté la séance en légère hausse, tandis que l'incertitude prédomine avant le sommet de l'Opep à Vienne Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 59,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 71 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 56 cents à 51,00 dollars une heure après son ouverture.

Les prix demeuraient proches de leurs plus bas en un peu plus d'un an, atteints ces derniers jours.

"Les investisseurs ont besoin de voir ce que va faire l'OPEP avant de rejoindre la mêlée et de pousser les prix plus haut", avait souligné Konstantinos Anthis, analyste pour ADS Securities, plus tôt dans la séance lorsque les cours progressaient légèrement.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires, dont fait partie la Russie, se réuniront la semaine prochaine à Vienne pour décider de leur futur niveau de production.

Alors que l'Arabie saoudite, chef de file des membres de l'OPEP, milite pour des coupes afin de faire remonter les prix, "Trump tente d'ajouter de la pression" en enjoignant à poursuivre la baisse des prix, ont fait valoir les analystes d'ActivTrades.

Le président américain dispose d'un atout clé du fait que son soutien dans l'affaire du journaliste saoudien tué, Jamal Kashoggi, pourrait peser lourd.

Mais avant l'OPEP, les investisseurs se tourneront plus tard dans la journée vers les données hebdomadaires sur les réserves américaines publiées par l'Agence américaine d'information sur l'Energie.

Pour la semaine achevée le 23 novembre, les analystes tablent sur une hausse d'un million de barils des stocks de brut ainsi que de ceux d'essence, et sur une baisse de 750.000 barils des stocks de produits distillés, selon la médiane d'un consensus établi par Bloomberg.

Mardi, les chiffres de la fédération professionnelle API ont fait état d'une hausse des stocks de brut de 3,5 millions de barils, un chiffre "inattendu", selon Commerzbank, alors que les analystes anticipaient moins.


(c) AFP

Commenter Le pétrole efface ses gains de la matinée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite