tenir bon" sur la hausse de taxes, malgré la proposition de Bayrou"/>
Logo

Carburants: Lecornu veut tenir bon sur la hausse de taxes, malgré la proposition de Bayrou

prix du petrole ParisParis: Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, a souhaité jeudi que le gouvernement "tienne bon" et ne revienne pas sur la hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier, malgré la porte entrouverte la veille par François Bayrou.
"Non, pas par brutalité ou raideur", a répondu le ministre LREM sur BFMTV à l'éventualité d'un aménagement de la hausse. "Je ne suis ni président de la République ni Premier ministre mais en tant que ministre, et moi aussi ayant ma sensibilité, je pense que, soit on transforme ce pays maintenant, soit je ne sais pas très bien qui va le faire et quand on va le faire".

"François Bayrou dit: +il faut y réfléchir+, et réfléchir et en parler à mon avis c'est quelque chose de bien", a commenté l'ancien président de département LR, saluant un "homme libre, un homme important dans la majorité parlementaire".

Mais M. Lecornu se dit "attaché à ce qu'on tienne bon, à ce qu'on puisse transformer en profondeur ce pays". "J'ai 32 ans, et je considère que si certains chantiers avaient été menés peut-être plus tôt, la pente serait moins raide aujourd'hui dans les transitions et dans la transformation", a-t-il argumenté.

Dans un entretien au Figaro mercredi, le patron du MoDem a estimé à propos de la "nouvelle étape d'augmentation des taxes sur les carburants" prévue en janvier que "cela mérite que nous y réfléchissions", et propose de "reprendre l'idée d'une modulation des taxes en fonction du coût du baril du pétrole".

"Vous connaissez la liberté de ton et de parole de François Bayrou mais c'est bien aussi qu'on affiche la continuité", a réagi de son côté sur BFMTV le ministre MoDem des Relations avec le Parlement Marc Fesneau. "On ne peut pas non plus donner le sentiment que nous renoncerions sur le cap".

"C'est bien que des voix s'expriment dans la majorité pour faire état d'un certain nombre de propositions", a-t-il ajouté tout en rappelant qu'il "y a déjà les propositions qui ont été faites par le Premier ministre qui vont être examinées à l'Assemblée nationale".

"Il faut un dialogue à l'Assemblée nationale et au-delà de l'Assemblée pour regarder et trouver concrètement des solutions. Je crois que c'est ce que demandent les Français", a conclu M. Fesneau.


(c) AFP

Commenter Carburants: Lecornu veut "tenir bon" sur la hausse de taxes, malgré la proposition de Bayrou


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.