gilets jaunes""/>
Logo

Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des gilets jaunes

prix du petrole ParisParis: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation des taxes, assurant que les mêmes ne manqueront pas d'accuser le gouvernement de n'avoir pas organisé à temps la transition écologique.
"Tous ceux qui mettent de l'huile sur le feu et qui réclament un chèque carburant, une annulation des hausses sont les mêmes qui, après, quand le prix du pétrole va continuer à augmenter --ce qui se produira à un moment ou à un autre-- diront: pourquoi n'a-t-on pas organisé la transition de l'économie vers moins de pétrole, vers des énergies qu'on sait produire en France et qu'on maîtrise", a-t-elle argumenté sur Radio Classique.

Mme Wargon reconnaît "une vraie colère" mais fustige "la violence, la récupération, la volonté de profiter d'un mouvement qui s'est constitué par lui-même". "Le gouvernement n'a à accepter ni la violence ni la récupération et encore moins la récupération de gens qui au début étaient tous d'accord pour la transition écologique et la taxe carbone", a-t-elle insisté.

"L'enjeu c'est de ne pas opposer l'écologie et le social", a affirmé la secrétaire d'Etat. Elle cite l'exemple de la transition vers l'abandon des centrales à charbon: "on travaille à la fermeture des centrales à charbon et ce sera difficile dans les territoires touchés. On va aller dire que le charbon est un des modes de production les plus polluants, qu'il faut arrêter et on sera confronté à des interrogatoires, des inquiétudes, des emplois directs, des emplois indirects".

Le mouvement, lancé sur les réseaux sociaux et qui n'a pas de leader connu, est soutenu par près des trois quarts des Français, selon plusieurs sondages. D'abord concentrés sur la hausse du prix des carburants, les motifs de griefs se sont ensuite élargis à une dénonciation plus globale en matière de taxation et de baisse du pouvoir d'achat.

Les autorités affichent leur fermeté. Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, avait marteléé dimanche le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.


(c) AFP

Commenter Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "gilets jaunes"


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.