Menu
A+ A A-

Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite, dans un marché inquiet de l'abondance de l'offre.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a fini à 66,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre a fini inchangé à 56,46 dollars.

"Il y a trop de pétrole sur le marché mondial pour pouvoir supporter les récents niveaux de prix", a réagi James Williams de WTRG.

Depuis le début du mois d'octobre, les cours du Brent et du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont ainsi respectivement plongé de 22,6% et 26%.

Le sentiment d'une offre trop abondante a été alimenté cette semaine par l'annonce de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) d'une hausse de sa production en octobre à 32,9 millions de barils par jour, particulièrement du fait de l'Arabie saoudite et des Émirats Arabes Unis.

Poussés par une production à des records, l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA) a fait part quant à elle jeudi de stocks hebdomadaires de brut américain à nouveau en hausse, portant la progression des réserves du pays sur les huit dernières semaines à 48 millions de barils.

Les stocks américains retrouvent ainsi les niveaux de la fin 2017.

"Les États-Unis vont probablement finir l'année avec une production réelle plus élevée que les capacités de production de l'Arabie saoudite, qui n'ont jamais été testées" puisque le Royaume ménage ses extractions pour maintenir un niveau de prix convenable pour son budget, a estimé Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Pour tenter de rééquilibrer le marché et éviter que la glissade des prix se poursuive, Ryad a d'ores et déjà annoncé une réduction de sa production de 500.000 barils par jour et a appelé à réduire la production mondial d'un million de barils par jour.

Dans le même temps, les craintes se multiplient du côté des débouchés du pétrole, au moment où l'OPEP s'inquiète d'une demande mondiale plus faible qu'anticipé.

"Les yeux sont braqués sur les ralentissements économiques en Chine et plus généralement en Asie", a expliqué M. Williams, ajoutant que toute nouvelle négative concernant l'économie chinoise a des répercussions sur les cours du brut.


(c) AFP

Commenter Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 02 décembre 2022 à 12:50

    Le pétrole stable avant la réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient vendredi, l'incertitude autour des conséquences de l'embargo européen imminent sur le pétrole russe et le plafonnement...

    vendredi 02 décembre 2022 à 08:40

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    jeudi 01 décembre 2022 à 21:15

    Le pétrole finit en ordre dispersé dans un climat d'incertit…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini sur une note contrastée jeudi, en proie au suspense qui entoure la décision...

    jeudi 01 décembre 2022 à 16:05

    Accord provisoire de l'UE pour plafonner le pétrole russe à …

    Bruxelles: Les membres de l'Union européenne, à l'exception de la Pologne, se sont provisoirement mis d'accord jeudi sur un plafonnement du prix...

    jeudi 01 décembre 2022 à 13:45

    L'UE cherche à plafonner le prix du pétrole russe à 60 dolla…

    Bruxelles: L'Union européenne a demandé à ses 27 États membres de soutenir un plafonnement du prix du baril de pétrole russe à...

    jeudi 01 décembre 2022 à 12:20

    Le pétrole en petite hausse avec les espoirs de réouverture …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi, toujours encouragés par les espoirs d'allègement de la politique sanitaire chinoise, avant une réunion...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:29

    Le pétrole poursuit son ascension, possible contraction de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, toujours encouragés par la possibilité d'une réduction de production de...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:21

    Venezuela: Maduro plaide pour une levée complète des sanctio…

    Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a salué mercredi comme un pas dans la "bonne direction" l'autorisation donnée par les Etats-Unis au...

    mercredi 30 novembre 2022 à 17:32

    🛢️ USA: baisse massive des stocks de pétrole, les raffinerie…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont chuté brutalement la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite