Menu
A+ A A-

Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk

prix du petrole kirkouk (irak)Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de la province de Kirkouk, reprise par Bagdad aux Kurdes il y a un an, a annoncé vendredi le ministère irakien du Pétrole.
Après plus d'un an de déconnexion, ils ont recommencé vendredi à acheminer du brut via un oléoduc kurde, parallèle au pipeline irakien désormais hors-service, pour des tests, a indiqué à l'AFP une source au sein de la North Oil Company (NOC), basée à Kirkouk.

Fin 2013, le Kurdistan avait court-circuité l'oléoduc irakien qui acheminait depuis les années 1980 sur 970 km le brut depuis Kirkouk vers le port turc de Ceyhan. Ils l'avaient débranché et connecté à sa place un oléoduc parallèle.

C'est via ce dernier que seront acheminés "50.000 à 100.000 barils par jour de Kirkouk vers Ceyhan", a indiqué à l'AFP Assem Jihad, porte-parole du ministère, car l'oléoduc irakien a été rendu inutilisable par les violences et la vétusté.

"Il y a eu un accord préliminaire entre le gouvernement irakien et le gouvernement local du Kurdistan pour reprendre ces exportations", a-t-il précisé.

Pour le moment, l'oléoduc est en "phase de test", a expliqué à l'AFP la source au sein de la NOC. Vendredi "à 07H00 GMT, l'oléoduc a commencé à acheminer du brut à un débit de 50.000 barils par jour et cela va continuer pendant plusieurs jours pour garantir l'acheminement à terme de 80.000 b/j", a ajouté cette source.

A l'automne 2017, Bagdad avait envoyé ses blindés reprendre aux Kurdes les champs de pétrole de la province disputée de Kirkouk, frontalière du Kurdistan, dont ils s'étaient emparés au fil des ans.

Les cinq champs pétroliers de Bab Gargar, Havana, Bay Hassan, Jambour et Khabbaz ont une capacité de production de 420.000 b/j mais fonctionnaient jusqu'ici au ralenti faute de pouvoir exporter leur production.

Depuis la crise d'octobre 2017, la communauté internationale, États-Unis en tête, faisait pression sur Bagdad et Erbil pour parvenir à un accord. Le gouvernement fédéral nommé fin octobre passe pour plus consensuel sur l'épineuse question du pétrole et de la répartition de ses juteux revenus entre Bagdad et le Kurdistan.

Ces revenus --l'unique source de devises de l'Irak et qui représentent la quasi-totalité de son budget-- ont atteint en octobre, grâce à la hausse des cours du brut, 7,52 milliards d'euros.


(c) AFP

Commenter Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    mardi 07 mai 2019

    L'Irak près de signer un contrat de 53 milliards de dollars …

    Bagdad: L'Irak s'apprête à signer un contrat de 53 milliards de dollars (46,6 milliards d'euros) sur une durée de 30 ans avec...

    jeudi 25 avril 2019

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    vendredi 21 décembre 2018

    Le géant pétrolier Total condamné à Paris à 500.000 euros d…

    Paris: Le géant pétrolier Total été condamné vendredi à Paris à 500.000 euros d'amende pour "corruption d'agent public étranger" en marge de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    lundi 09 décembre 2019 à 11:36

    Le pétrole perd du terrain après une semaine dominée par l'O…

    Londres: Les prix du pétrole retombaient lundi en cours d'échanges européens, après avoir profité la semaine dernières de la réunion de l'Opep...

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite