Menu
A+ A A-

Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk

prix du petrole kirkouk (irak)Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de la province de Kirkouk, reprise par Bagdad aux Kurdes il y a un an, a annoncé vendredi le ministère irakien du Pétrole.
Après plus d'un an de déconnexion, ils ont recommencé vendredi à acheminer du brut via un oléoduc kurde, parallèle au pipeline irakien désormais hors-service, pour des tests, a indiqué à l'AFP une source au sein de la North Oil Company (NOC), basée à Kirkouk.

Fin 2013, le Kurdistan avait court-circuité l'oléoduc irakien qui acheminait depuis les années 1980 sur 970 km le brut depuis Kirkouk vers le port turc de Ceyhan. Ils l'avaient débranché et connecté à sa place un oléoduc parallèle.

C'est via ce dernier que seront acheminés "50.000 à 100.000 barils par jour de Kirkouk vers Ceyhan", a indiqué à l'AFP Assem Jihad, porte-parole du ministère, car l'oléoduc irakien a été rendu inutilisable par les violences et la vétusté.

"Il y a eu un accord préliminaire entre le gouvernement irakien et le gouvernement local du Kurdistan pour reprendre ces exportations", a-t-il précisé.

Pour le moment, l'oléoduc est en "phase de test", a expliqué à l'AFP la source au sein de la NOC. Vendredi "à 07H00 GMT, l'oléoduc a commencé à acheminer du brut à un débit de 50.000 barils par jour et cela va continuer pendant plusieurs jours pour garantir l'acheminement à terme de 80.000 b/j", a ajouté cette source.

A l'automne 2017, Bagdad avait envoyé ses blindés reprendre aux Kurdes les champs de pétrole de la province disputée de Kirkouk, frontalière du Kurdistan, dont ils s'étaient emparés au fil des ans.

Les cinq champs pétroliers de Bab Gargar, Havana, Bay Hassan, Jambour et Khabbaz ont une capacité de production de 420.000 b/j mais fonctionnaient jusqu'ici au ralenti faute de pouvoir exporter leur production.

Depuis la crise d'octobre 2017, la communauté internationale, États-Unis en tête, faisait pression sur Bagdad et Erbil pour parvenir à un accord. Le gouvernement fédéral nommé fin octobre passe pour plus consensuel sur l'épineuse question du pétrole et de la répartition de ses juteux revenus entre Bagdad et le Kurdistan.

Ces revenus --l'unique source de devises de l'Irak et qui représentent la quasi-totalité de son budget-- ont atteint en octobre, grâce à la hausse des cours du brut, 7,52 milliards d'euros.


(c) AFP

Commenter Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    jeudi 02 avril 2020

    Son pétrole au plus bas, l'Irak voit la disette arriver

    Bagdad: Au niveau mondial, le pétrole connaît le pire plongeon trimestriel de son histoire et l'Irak, deuxième producteur d'or noir au monde...

    mercredi 08 janvier 2020

    Pas de perturbations dans les installations pétrolières irak…

    OPEP: La production irakienne de pétrole n'a subi aucune perturbation, a déclaré mercredi le secrétaire général de l'Opep après les frappes de...

    mardi 07 mai 2019

    L'Irak près de signer un contrat de 53 milliards de dollars …

    Bagdad: L'Irak s'apprête à signer un contrat de 53 milliards de dollars (46,6 milliards d'euros) sur une durée de 30 ans avec...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 29 mai 2020 à 16:40

    La production de pétrole de l'Opep à un plus bas de 20 ans e…

    Vienne: La production de pétrole de l'Opep a touché en mai un creux de vingt ans à la faveur d'une réduction des...

    vendredi 29 mai 2020 à 13:36

    Total: rejet d'une résolution climatique portée par des inve…

    Paris: Une résolution portée par onze investisseurs pour contraindre Total à des objectifs climatiques plus ambitieux, mais combattue par la direction, a...

    vendredi 29 mai 2020 à 13:33

    Total prévoit un manque à gagner de 12 milliards de dollars …

    Paris: Total estime qu'il devra compenser globalement avec son plan d'actions un manque à gagner d'au moins 12 milliards de dollars (10,8...

    vendredi 29 mai 2020 à 12:13

    Le pétrole baisse tandis que les tensions avec la Chine s'ac…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement vendredi au lendemain de l'annonce d'un bond des stocks américains de brut et tandis que...

    jeudi 28 mai 2020 à 20:57

    Le pétrole monte malgré une hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, le recul des réserves américaines d'essence et des stocks de...

    jeudi 28 mai 2020 à 17:51

    Le pétrole efface ses pertes malgré une hausse des stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole ont effacé en cours d'échanges européens la majorité des pertes enregistrées au début de la séance, et...

    jeudi 28 mai 2020 à 17:44

    USA: les stocks de brut gonflés par les importations de pétr…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis sont repartis à la hausse la semaine dernière, alimentés en partie par les...

    jeudi 28 mai 2020 à 11:51

    Le pétrole pénalisé par les doutes sur l'engagement de la Ru…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement jeudi, pénalisés, entre autres, par des propos du ministre russe de l'Energie.

    mercredi 27 mai 2020 à 21:10

    Le pétrole redescend tandis que les relations sino-américain…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, lestés par un regain de tensions entre les Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 26 mai 2020 Le marché du pétrole est orienté à la hausse, vers 07H00 GMT: le prix du baril de brut américain WTI prenait 3,61% à 34,45 dollars et celui du baril de Brent londonien gagnait 1,91% à 36,21 dollars.

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite

    Six semaines de descente aux enfers des cours du pétrole

    Le lundi 20 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Analyse: Les cours du baril de pétrole américain, le WTI, sont tombés en territoire négatif lundi, du jamais vu, entre des réserves mondiales qui arrivent à saturation et une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

    Lire la suite

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite