Menu
A+ A A-

Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk

prix du petrole kirkouk (irak)Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de la province de Kirkouk, reprise par Bagdad aux Kurdes il y a un an, a annoncé vendredi le ministère irakien du Pétrole.
Après plus d'un an de déconnexion, ils ont recommencé vendredi à acheminer du brut via un oléoduc kurde, parallèle au pipeline irakien désormais hors-service, pour des tests, a indiqué à l'AFP une source au sein de la North Oil Company (NOC), basée à Kirkouk.

Fin 2013, le Kurdistan avait court-circuité l'oléoduc irakien qui acheminait depuis les années 1980 sur 970 km le brut depuis Kirkouk vers le port turc de Ceyhan. Ils l'avaient débranché et connecté à sa place un oléoduc parallèle.

C'est via ce dernier que seront acheminés "50.000 à 100.000 barils par jour de Kirkouk vers Ceyhan", a indiqué à l'AFP Assem Jihad, porte-parole du ministère, car l'oléoduc irakien a été rendu inutilisable par les violences et la vétusté.

"Il y a eu un accord préliminaire entre le gouvernement irakien et le gouvernement local du Kurdistan pour reprendre ces exportations", a-t-il précisé.

Pour le moment, l'oléoduc est en "phase de test", a expliqué à l'AFP la source au sein de la NOC. Vendredi "à 07H00 GMT, l'oléoduc a commencé à acheminer du brut à un débit de 50.000 barils par jour et cela va continuer pendant plusieurs jours pour garantir l'acheminement à terme de 80.000 b/j", a ajouté cette source.

A l'automne 2017, Bagdad avait envoyé ses blindés reprendre aux Kurdes les champs de pétrole de la province disputée de Kirkouk, frontalière du Kurdistan, dont ils s'étaient emparés au fil des ans.

Les cinq champs pétroliers de Bab Gargar, Havana, Bay Hassan, Jambour et Khabbaz ont une capacité de production de 420.000 b/j mais fonctionnaient jusqu'ici au ralenti faute de pouvoir exporter leur production.

Depuis la crise d'octobre 2017, la communauté internationale, États-Unis en tête, faisait pression sur Bagdad et Erbil pour parvenir à un accord. Le gouvernement fédéral nommé fin octobre passe pour plus consensuel sur l'épineuse question du pétrole et de la répartition de ses juteux revenus entre Bagdad et le Kurdistan.

Ces revenus --l'unique source de devises de l'Irak et qui représentent la quasi-totalité de son budget-- ont atteint en octobre, grâce à la hausse des cours du brut, 7,52 milliards d'euros.


(c) AFP

Commenter Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie du pétrole de Kirkouk


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    samedi 02 avril 2022

    Irak: les exportations de pétrole à 11,07 mrd USD en mars, r…

    Bagdad: L'Irak a exporté en mars pour 11,07 milliards de dollars de pétrole, établissant un record depuis 1972, selon des données préliminaires...

    lundi 14 février 2022

    L'accord de TotalEnergies sur quatre projets en Irak au poin…

    Bassorah: Un projet d'investissement de 27 milliards de dollars signé en septembre entre le groupe pétrolier TotalEnergies et l'Irak est au point...

    jeudi 09 septembre 2021

    Climat: l'AIE et Oman étalent leurs désaccords sur la fin du…

    Paris: L'agence internationale de l'énergie (AIE) prône l'arrêt de tout nouveau projet dans les énergies fossiles au nom du climat mais ce...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 09 décembre 2022 à 16:00

    Prix plafond: Poutine menace l'Occident de 'réduire la produ…

    Bichkek: Le président russe Vladimir Poutine a menacé vendredi l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe "si nécessaire", quelques jours après...

    vendredi 09 décembre 2022 à 14:40

    Poutine : La Russie ne sera pas perdante du plafonnement des…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi que Moscou ne perdrait pas au plafonnement des prix des exportations de pétrole...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:25

    La Chine et l'Arabie saoudite affirment l'importance de la s…

    Riyad: La Chine et l'Arabie saoudite ont réaffirmé l'importance de la stabilité du marché pétrolier mondial et le rôle de Riyad dans...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:15

    Le pétrole remonte un peu avec des perturbations de l'offre

    Londres: Les cours du pétrole étaient en petite hausse vendredi, profitant de perturbations de l'offre aux Etats-Unis après l'arrêt d'un oléoduc et...

    jeudi 08 décembre 2022 à 21:40

    Malgré la Chine et l'arrêt d'un oléoduc, le pétrole recule e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, restant indifférents à l'assouplissement des restrictions...

    jeudi 08 décembre 2022 à 15:50

    La Russie affirme que le plafonnement des prix n'affectera p…

    Moscou: Le premier vice-ministre russe de l'énergie, Pavel Sorokin, a déclaré jeudi que la production pétrolière de la Russie ne s'effondrerait pas...

    jeudi 08 décembre 2022 à 12:20

    Baisse de l’énergie : sacrifice de l’industrie

    Paris: Le prix du pétrole est en recul de 17 $ sur un mois, un revers pour le secteur pétrolier. En dépit de...

    jeudi 08 décembre 2022 à 11:35

    Le pétrole remonte sans conviction, l'économie mondiale inqu…

    Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu jeudi, sans trop s'éloigner de leurs plus bas depuis 12 mois atteints la veille...

    mercredi 07 décembre 2022 à 22:30

    Arabie saoudite: premier excédent budgétaire en presque 10 a…

    Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé mercredi son premier excédent budgétaire depuis près de dix ans, dépassant ses propres prévisions, dans une année...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite