Menu
A+ A A-

GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet papouasien

prix du petrole port moresbyPort moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le second du pays, a annoncé vendredi le géant français en marge d'un sommet à Port Moresby.
Le "Projet Papua LNG", situé dans la province papouasienne du Golfe, à 280km à l'ouest de Port Moresby, doit permettre de doper les exportations papouasiennes de GNL.

"Total et ses partenaires ExxonMobil et Oil Search ont signé un protocole d'accord avec l'Etat indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée définissant les termes clés de l'accord gazier sur le Projet Papua LNG", a annoncé le groupe dans un communiqué.

"L'accord gazier proposé devrait être finalisé au premier trimestre 2019."

Le Premier ministre papouasien Peter O'Neill s'est félicité de cette signature intervenue vendredi, à la veille de l'ouverture à Port Moresby du sommet Asie-Pacifique (Apec).

"C'est vraiment un gros coup de fouet pour notre économie", a déclaré M. O'Neill lors d'un forum de dirigeants d'entreprises avant le sommet.

Le PDG de Total Patrick Pouyanné a déclaré lors de ce même forum que le protocole d'accord était "une première pierre et une importante pierre".

"Dans tous les scénarios, le gaz naturel est au coeur de l'avenir de l'énergie", a-t-il dit à la tribune. "Pourquoi? Parce que c'est le plus propre des combustibles fossiles, il émet moitié moins de carbone que le charbon pour la production d'électricité."

"Et c'est le plus flexible, ce qui en fait le partenaire de choix des énergies renouvelables qui sont intermittentes par nature."

"Nous sommes totalement engagés en faveur du succès du Papua LNG Project, qui bénéficiera d'une situation géographique avantageuse, près des marchés asiatiques", a encore estimé M. Pouyanné.

Le "Papua LNG Project" implique la construction de deux "trains" (ou lignes de traitement et de liquéfaction du gaz) de 2,7 millions de tonnes par an. Total précise qu'il permettra à la Papouasie de doubler son nombre de "trains".

Ce projet viendrait en complément du gigantesque projet gazier PNG-LNG (Papua New Guinea Liquefied Natural Gas Project) situé dans la région des Hautes-Terres méridionales et opéré par ExxonMobil.

Opérateur des champs gaziers d'Elk et Antelope, Total a une participation majoritaire (31,1%) dans le prometteur gisement PLR 15, devant ExxonMobil (28,3%) et Oil Search (17,7%).


(c) AFP

Commenter GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet papouasien


    La Compagnie pétrolière française Total

    L'Algérie va bloquer la reprise d'actifs d'Anadarko par Total

    mercredi 04 décembre 2019

    Alger: La compagnie publique Sonatrach va bloquer le projet d'acquisition par Total des actifs d'Anadarko en Algérie, a déclaré mercredi le ministre algérien de l'Energie cité par l'agence APS.


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite