Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance persistent

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes engendrées dernièrement par les inquiétudes sur une surabondance de l'offre.
Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 66,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 64 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre prenait 43 cents à 56,68 dollars une heure après son ouverture.

Mercredi, les cours de l'or noir avaient enregistré un timide rebond, mettant un terme à une série de six baisses de suite pour le Brent et de douze chutes d'affilée pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., un record depuis la création du contrat américain dans les années 1980.

Les États-Unis ont amorti l'impact sur le marché du brut de leurs sanctions contre l'Iran en accordant des exemptions à un nombre élevé d'importateurs, alors même que les autres pays producteurs avaient décidé de faire tourner leurs puits à plein régime pour éviter une chute de l'offre.

"Le marché du pétrole était en déficit de l'offre pour la majorité de 2017 et au premier semestre 2018, donc quand les États-Unis ont très clairement affirmé (au début de l'été, ndlr) qu'ils comptaient réduire les exportations iraniennes de pétrole à zéro, cela avait créé l'attente d'un déséquilibre au quatrième trimestre", ont rappelé les analystes de Morgan Stanley.

Mais désormais, le marché craint au contraire une surabondance de l'offre à court terme, d'autant plus que les États-Unis produisent à des niveaux records, et ont en octobre délogé la Russie de sa place de premier producteur mondial d'or noir, selon l'Agence internationale de l'Énergie (AIE).

"Nous estimons cependant que le prix du pétrole est trop bas et qu'il y aura un rebond, notamment avec une annonce de baisse de la production de l'OPEP début décembre", ont estimé les analystes de Bank of America Merrill Lynch.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, dont la Russie, se réuniront à Vienne début décembre.

L'Arabie saoudite défend déjà un durcissement de leur accord de limitation de la production pour faire remonter les prix, même si la Russie pourrait être plus prudente.

A plus court terme, l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA) fera état en cours de séance de ses données hebdomadaires sur les stocks américains.

Pour la semaine achevée le 9 novembre, les analystes tablent sur une nouvelle hausse des stocks de brut (+3,2 millions de barils), sur une baisse des stocks d'essence (-1,85 million de barils) et sur une baisse des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole, -2,02 millions de barils), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance persistent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite