Menu
A+ A A-

Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil face aux menaces sur l'offre

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la progression des stocks, "une forme d'assurance" face à des menaces sur l'offre.
Les analyses de l'AIE tranchent avec celles de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le cartel s'est inquiété mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, ayant révisé en baisse sa prévision de la demande mondiale.

Au contraire, l'AIE a confirmé ses prévisions de croissance de la demande de brut, à 1,3 million de barils par jour (mbj) en 2018 et 1,4 mbj en 2019. L'an prochain, la demande mondiale devrait ainsi atteindre 100,6 mbj, indique l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole.

"La détérioration des perspectives de l'économie mondiale est largement compensée par la chute des cours du brut", laquelle soutient la demande, explique-t-elle.

"Aujourd'hui, les cours ont chuté à un niveau plus raisonnable, à près de 70 dollars le baril, bien en dessous de ce qu'ils étaient en mai avant que les États-Unis n'annoncent leur changement de politique en Iran", note-t-elle.

Ces cours plus bas bénéficient aux consommateurs, en particulier ceux des pays en développement qui souffrent d'une monnaie faible. Celle-ci rend relativement plus cher l'achat de matières premières libellées en dollar.

L'offre progresse rapidement de son côté grâce à l'Arabie saoudite, à la Russie et aux États-Unis, qui ont plus que compensé les déclins de l'Iran et du Venezuela.

Du coup, les stocks de pétrole ont progressé, ce que l'AIE voit d'un bon oeil. "La volatilité des événements est telle qu'une hausse des stocks devrait être saluée comme une forme d'assurance plutôt que comme une menace", estime-t-elle.

L'agence basée à Paris, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique, est comme toujours attentive aux menaces qui pourraient peser sur l'offre.

"Les États-Unis restent déterminés à réduire les exportations de pétrole iranien à zéro par rapport aux 1,8 mbj d'aujourd'hui; il existe des inquiétudes sur la stabilité de la production en Libye, au Nigeria et au Venezuela", énumère-t-elle.

Elle fait aussi référence à la collision entre une frégate et un pétrolier la semaine dernière sur les côtes norvégiennes. C'est "un nouveau rappel de la vulnérabilité du système aux accidents".


(c) AFP

Commenter Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil face aux menaces sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 22 août 2019 à 21:40

    Le pétrole baisse après un indice économique décevant et ava…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi, pénalisés par des indicateurs décevants aux Etats-Unis et avant un...

    jeudi 22 août 2019 à 18:02

    Le pétrole baisse, miné par un indice décevant et l'inversio…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, pénalisés par des indices PMI décevants aux Etats-Unis et une nouvelle...

    jeudi 22 août 2019 à 11:49

    Le pétrole monte légèrement au lendemain des stocks américai…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain de la publication d'une baisse des stocks de...

    mercredi 21 août 2019 à 21:44

    Le pétrole hésite à la clôture après un rapport sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé mercredi après la publication d'un rapport hebdomadaire faisant état d'une...

    mercredi 21 août 2019 à 17:41

    USA: les stocks de pétrole brut reculent après deux semaines…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis après deux semaines de hausse, tandis que les réserves de produits...

    mercredi 21 août 2019 à 12:06

    Rosneft: bénéfice net en hausse au premier semestre

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi une hausse de son bénéfice net au premier semestre grâce à la...

    mercredi 21 août 2019 à 12:06

    Le pétrole monte en attendant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, dans l'attente de la publication des chiffres des stocks de brut...

    mardi 20 août 2019 à 21:12

    Le pétrole en petite hausse avant un rapport sur les stocks …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement progressé mardi alors que les acteurs du marché se préparaient à scruter un...

    mardi 20 août 2019 à 17:16

    Le pétrole baisse, miné par les inquiétudes économiques

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens, dans un contexte de craintes sur la santé de l'économie mondiale...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite