Logo

Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en octobre (Opep)

prix du petrole CaracasCaracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit une baisse de 3,3% par rapport à septembre, selon un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Selon les chiffres de l'OPEP, la production moyenne a chuté de 39% par rapport à 2017. Elle était alors à 1,91 mbj.

Dans ce rapport, l'OPEP se base sur des sources secondaires du secteur, mais ne prend pas en compte les derniers chiffres fournis par le gouvernement, qui datent de septembre, à 1,43 mbj.

Il s'agissait alors du plus bas niveau de ces 30 dernières années. Seule une grève du secteur entre décembre 2002 et février 2003 avait fait passer la production à des niveaux inférieurs, précisait alors l'OPEP en septembre.

Les niveaux d'octobre sont, eux, inférieurs à ceux du mois de mars 1950, lorsque le Venezuela produisait 1,38 mbj, selon les chiffres de l'entreprise publique pétrolière PDVSA cités par le cabinet Capital Market.

Ecoanalitica, un autre cabinet, estime que la production vénézuélienne de pétrole pourrait chuter à 500.000 barils par jour en 2019, contre 3,2 millions en 2008.

La situation est telle que le gouvernement socialiste de Nicolas Maduro pourrait faire face à "des impayés vis-à-vis de pays alliés, particulièrement la Chine", juge le président d'Ecoanalitica, Asdrubal Oliveros.

Le Venezuela, qui tire 96% de ses recettes du pétrole, souffre d'un manque de devises qui l'a plongé dans une crise aiguë marquée par de graves pénuries. Le Fonds monétaire international (FMI) anticipe une inflation de 1.350.000% pour 2018 et de 10.000.000% en 2019.

La dette chinoise du pays pétrolier s'élève à 20 milliards de dollars, essentiellement payés en pétrole. En septembre, le président Maduro a annoncé que le Venezuela allait accroître la production destinée à la Chine à un million de barils par jour, ce qui nécessiterait un investissement de quelque 5 milliards de dollars, selon les experts.

Le gouvernement attribue cette chute à une mauvaise gestion de PDVSA, récemment touchée par de nombreux cas de corruption, et à une baisse des investissements, faute de recettes suffisantes. Il accuse également les États-Unis, qui ont infligé une série de sanctions financières au pays et à l'entreprise.

En novembre 2017, le Venezuela et PDVSA ont été déclarés en défaut partiel par plusieurs agences de notation.

Les experts assurent que la baisse de la production s'explique par le fait que le gouvernement utilise les recettes de PDVSA pour combler son déficit public.


(c) AFP

Commenter Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en octobre (Opep)


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.