Menu
A+ A A-

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-ministre du Pétrole

prix du petrole abujaAbuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente la procédure initiée par la justice britannique.
Diezani Alison-Madueke, qui fut ministre de l'ancien président Goodluck Jonathan jusqu'en 2015 et la première femme à diriger l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est au centre de plusieurs enquêtes pour blanchiment d'argent et corruption aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Italie et l'une des cibles privilégiées de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) au Nigeria.

Elle avait été arrêtée à Londres en octobre 2015, où un tribunal a ordonné le gel de cinq propriétés de luxe liées à ses affaires, avant d'être libérée sous caution en attendant son procès.

L'ex-ministre de 57 ans a toujours nié avoir détourné des millions de dollars de juteux contrats pétroliers et des caisses de l'Etat lorsqu'elle était aux affaires.

Plusieurs maisons et appartements de Lagos et Abuja lui appartenant ont également été saisis par la justice nigériane ces derniers mois.

Le gouvernement nigérian avait jusque-là semblé se satisfaire qu'elle puisse être jugée en Grande-Bretagne plutôt que dans son pays, où Alison-Madueke compte encore des soutiens politiques influents et où le système judiciaire est notoirement corrompu et critiqué pour sa lenteur.

Mais le patron de l'EFCC, Ibrahim Magu, a affirmé lundi que l'enquête britannique piétinait, protestant contre le fait qu'aucune poursuite n'aient été lancée.

"Il vraiment déraisonnable qu'elle ne soit toujours pas jugée là-bas", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Abuja.

"C'est pourquoi je dis, +si vous ne pouvez pas la poursuivre, amenez-là ici. Nous allons la poursuivre+", a ajouté M. Magu. "Nous ne pouvons pas attendre indéfiniment. Je pense que trois années et quelque sont plus qu'assez pour la traduire devant les tribunaux".

"Personne n'a entamé les poursuites là-bas. C'est pourquoi j'ai proposé de lancer une procédure d'extradition".

Aucun commentaire n'a été fait dans l'immédiat par le gouvernement britannique ou son ambassade à Abuja.

Le président Muhammadu Buhari a été élu en 2015 sur la promesse de lutter contre la corruption endémique et l'impunité qui minent le Nigeria, principal exportateur d'or noir africain avec l'Angola.

Mais près de quatre ans plus tard, et alors qu'il briguera un second mandat en février prochain, son bilan en matière de lutte anti-corruption est très critiqué.

Bien que M. Magu s'est félicité d'avoir pu "sécuriser" la condamnation de 700 personnes pour corruption depuis 2015, mais aucune personnalité de poids n'a pour l'instant été jugée et son toujours dans l'attente de leur procès.

L'EFCC a toutefois saisi, avec ou sans procès, des sommes astronomiques d'argent, a rappelé M. Magu, accusant leurs propriétaires de "pillage". L'équivalent de 2,3 milliards de dollars a ainsi été saisis sur des comptes en banque, ainsi que des "villas, stations essences, bijoux, voitures, terrains,...", a déclaré M. Magu.


(c) AFP

Commenter Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-ministre du Pétrole


    Le pétrole au Nigéria

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

    mercredi 28 août 2019

    Eni annonce une importante découverte pétrolière dans le Del…

    Lagos: Le géant italien Eni a annoncé mercredi la découverte par sa filiale nigériane Agip d'un important gisement pétrolier et gazier dans...

    samedi 06 juillet 2019

    La justice ordonne au Nigeria de libérer un pétrolier battan…

    Genève: Le Tribunal international du droit de la mer a ordonné samedi au Nigeria de libérer un pétrolier battant pavillon suisse immobilisé...

    mardi 02 avril 2019

    Exxon étudie la vente de champs gaziers et pétroliers au Nig…

    New York: Exxon Mobil a récemment discuté de la vente d'un ensemble de champs gaziers et pétroliers au Nigeria, alors que le...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 16 octobre 2019 à 21:37

    Le pétrole progresse, mais les craintes sur la demande mondi…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en hausse mercredi, rattrapant une partie des fortes pertes du début de semaine...

    mercredi 16 octobre 2019 à 12:42

    Le pétrole en légère baisse, craintes sur la demande mondial…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mercredi en cours d'échanges européens après deux jours consécutifs de chute, pénalisés par...

    mardi 15 octobre 2019 à 21:11

    Le pétrole se replie, lesté par les doutes sur l'économie mo…

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mardi, fragilisé par des données chinoises renforçant les craintes d'un ralentissement de...

    mardi 15 octobre 2019 à 16:52

    Le pétrole limite ses pertes, Pékin calme le jeu dans les né…

    Londres: Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mardi en cours d'échanges européens tandis que la Chine accorde ses déclarations avec celles...

    mardi 15 octobre 2019 à 12:01

    Le pétrole en repli, flou sur l'accord commercial entre Wash…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, pénalisés par l'incertitude ambiante autour des négociations commerciales sino-américaines et des...

    lundi 14 octobre 2019 à 21:49

    Le pétrole lesté par les doutes sur l'accord commercial sino…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse lundi, fragilisés par les doutes sur les négociations commerciales entre...

    lundi 14 octobre 2019 à 18:21

    La Russie et l'Arabie saoudite scellent leur entente pétroli…

    Ryad: La Russie et l'Arabie saoudite ont scellé lundi leur entente pétrolière et prôné une coopération renforcée tous azimuts, à l'occasion d'une...

    lundi 14 octobre 2019 à 17:19

    Le pétrole perd du terrain, doutes sur l'accord commercial s…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leurs pertes lundi en cours d'échanges européens, peu soutenus par les négociations commerciales entre la Chine...

    lundi 14 octobre 2019 à 16:45

    Pétrole: Moscou et Ryad signent la charte de coopération 'Op…

    Ryad: La Russie et l'Arabie saoudite ont signé lundi la charte de coopération "Opep+", appellation rassemblant les 14 pays du cartel et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite