Menu
A+ A A-

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-ministre du Pétrole

prix du petrole abujaAbuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente la procédure initiée par la justice britannique.
Diezani Alison-Madueke, qui fut ministre de l'ancien président Goodluck Jonathan jusqu'en 2015 et la première femme à diriger l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est au centre de plusieurs enquêtes pour blanchiment d'argent et corruption aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Italie et l'une des cibles privilégiées de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) au Nigeria.

Elle avait été arrêtée à Londres en octobre 2015, où un tribunal a ordonné le gel de cinq propriétés de luxe liées à ses affaires, avant d'être libérée sous caution en attendant son procès.

L'ex-ministre de 57 ans a toujours nié avoir détourné des millions de dollars de juteux contrats pétroliers et des caisses de l'Etat lorsqu'elle était aux affaires.

Plusieurs maisons et appartements de Lagos et Abuja lui appartenant ont également été saisis par la justice nigériane ces derniers mois.

Le gouvernement nigérian avait jusque-là semblé se satisfaire qu'elle puisse être jugée en Grande-Bretagne plutôt que dans son pays, où Alison-Madueke compte encore des soutiens politiques influents et où le système judiciaire est notoirement corrompu et critiqué pour sa lenteur.

Mais le patron de l'EFCC, Ibrahim Magu, a affirmé lundi que l'enquête britannique piétinait, protestant contre le fait qu'aucune poursuite n'aient été lancée.

"Il vraiment déraisonnable qu'elle ne soit toujours pas jugée là-bas", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Abuja.

"C'est pourquoi je dis, +si vous ne pouvez pas la poursuivre, amenez-là ici. Nous allons la poursuivre+", a ajouté M. Magu. "Nous ne pouvons pas attendre indéfiniment. Je pense que trois années et quelque sont plus qu'assez pour la traduire devant les tribunaux".

"Personne n'a entamé les poursuites là-bas. C'est pourquoi j'ai proposé de lancer une procédure d'extradition".

Aucun commentaire n'a été fait dans l'immédiat par le gouvernement britannique ou son ambassade à Abuja.

Le président Muhammadu Buhari a été élu en 2015 sur la promesse de lutter contre la corruption endémique et l'impunité qui minent le Nigeria, principal exportateur d'or noir africain avec l'Angola.

Mais près de quatre ans plus tard, et alors qu'il briguera un second mandat en février prochain, son bilan en matière de lutte anti-corruption est très critiqué.

Bien que M. Magu s'est félicité d'avoir pu "sécuriser" la condamnation de 700 personnes pour corruption depuis 2015, mais aucune personnalité de poids n'a pour l'instant été jugée et son toujours dans l'attente de leur procès.

L'EFCC a toutefois saisi, avec ou sans procès, des sommes astronomiques d'argent, a rappelé M. Magu, accusant leurs propriétaires de "pillage". L'équivalent de 2,3 milliards de dollars a ainsi été saisis sur des comptes en banque, ainsi que des "villas, stations essences, bijoux, voitures, terrains,...", a déclaré M. Magu.


(c) AFP

Commenter Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-ministre du Pétrole


    Le pétrole au Nigéria

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

    vendredi 06 mai 2022

    Le Nigeria et l'Angola sont responsables de près de la moiti…

    Vienne: Près de la moitié de l'insuffisance de l'offre de pétrole prévue par l'OPEP et ses alliés est imputable au Nigeria et...

    mercredi 13 octobre 2021

    L'Opep revoit en baisse la demande de pétrole pour 2021

    Paris: L'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a revu en baisse son estimation pour 2021 de la demande pétrolière mondiale, qui...

    jeudi 27 mai 2021

    Le Nigeria signe un accord de partage de production sur le p…

    Abuja: Le Nigeria a signé cette semaine un accord de partage de production avec les principales compagnies pétrolières, après deux ans de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 23 mai 2022 à 13:50

    La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de…

    Budapest: Lundi, la Hongrie a maintenu ses exigences en matière d'investissements dans le secteur de l'énergie avant d'accepter un embargo sur le...

    lundi 23 mai 2022 à 11:19

    Le pétrole en timide hausse avec les premiers déverrouillage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse lundi, soutenus par les adoucissements des restrictions sanitaires en Chine, rassurant sur la...

    lundi 23 mai 2022 à 11:18

    L'AIE met en garde contre une crise énergétique qui accentue…

    Paris: La crise de la sécurité énergétique depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie ne doit pas conduire à une dépendance accrue...

    vendredi 20 mai 2022 à 22:27

    Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et...

    vendredi 20 mai 2022 à 14:12

    L'ex-chancelier Gerhard Schröder quitte le conseil d'adminis…

    Moscou: La compagnie pétrolière publique russe Rosneft a annoncé vendredi que l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder et l'homme d'affaires allemand Matthias Warnig l'avaient...

    vendredi 20 mai 2022 à 11:56

    Le pétrole en pause, pris dans des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi, coincés dans une fourchette de prix élevés, entre les craintes d'une récession qui éroderait...

    vendredi 20 mai 2022 à 09:30

    La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole russe à…

    Pékin: La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole en provenance de Russie à des prix avantageux, selon les données d'expédition et...

    jeudi 19 mai 2022 à 21:00

    Très volatil, le pétrole se reprend avec le repli du dollar

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en nette hausse, dans le sillage...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:48

    Le pétrole se reprend avec les tensions sur l'offre

    Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi, après un net recul la veille, les craintes quant à l'approvisionnement en or noir rattrapant...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite