Menu
A+ A A-

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un million de barils par jour

prix du petrole Abou Dhabi (Emirats arabes unis)Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils par jour afin d'équilibrer le marché, au moment où la baisse des prix de l'or noir fait craindre un effondrement des cours comme en 2014.
"L'analyse technique que nous avons passée en revue hier révèle que nous avons besoin d'une réduction approchant un million de barils par jour pour équilibrer le marché", a dit lundi le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, lors d'une réunion des pays membres de l'OPEP et non membres du cartel pétrolier, à Abou Dhabi.

La veille, il avait annoncé que Ryad, le premier producteur au monde, allait réduire sa propre production, et diminuer en décembre ses exportations de 500.000 barils par jour par rapport à novembre.

L'Arabie saoudite, qui a récemment lancé une série de projets pour sortir de son hyperdépendance au pétrole, a grandement souffert financièrement ces dernières années à la suite de l'effondrement des cours en 2014.

En réaction aux dernières déclarations de Ryad, le baril new-yorkais WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le baril de Brent, référence européenne, étaient tous deux en hausse lundi de plus d'un dollar.

Pris en étau entre un bond de la production chez quelques grands pays producteurs et la crainte d'une baisse de la demande, les cours du pétrole ont chuté de près de 20% en un mois, après avoir pourtant culminé début octobre à leur plus haut niveau depuis quatre ans.

Vendredi dernier, le prix du baril de Brent était passé sous la barre des 70 dollars pour la première fois depuis avril, et celui du baril new-yorkais sous les 60 dollars, à son plus bas depuis neuf mois.

Malgré des signes de ralentissement de la demande, l'Arabie saoudite, la Russie, le Koweït et l'Irak ont récemment augmenté leur production de brut, et les États-Unis celle de pétrole de schiste.

Toute décision officielle concernant une baisse de la production mondiale sera prise lors d'une réunion plénière prévue le 5 décembre à Vienne entre les pays non-OPEP et les 14 membres de l'organisation, a encore indiqué le ministre saoudien.

Les membres de l'OPEP (Organisation des payx exportateurs de pétrole) représentent à eux seuls le tiers de la production mondiale de brut.


"Nouvelles stratégies"


La récente diminution des prix résulte notamment d'une demande en baisse de la Chine, le plus grand importateur, et de l'impact moins important que prévu des sanctions américaines contre le secteur énergétique iranien, qui menaçaient de faire baisser l'offre mondiale et de faire grimper les prix.

Dans la perspective de ces sanctions, Moscou et Ryad, deux des trois plus grands producteurs mondiaux, avaient amendé en juin leur accord de limitation de la production afin de pouvoir extraire davantage et de compenser une baisse des exportations iraniennes.

D'ici la réunion de Vienne, les producteurs continueront d'être attentifs aux données du marché, pouvant fluctuer, "mais si nous devons réduire la production d'un million de barils par jour, nous le ferons", a insisté le ministre saoudien de l'Energie.

Son homologue émirati, Souheil al-Mazrouei, a aussi souligné que l'objectif des pays OPEP/non-OPEP était de trouver le bon équilibre du marché.

"Une nouvelle stratégie est nécessaire (...) que ce soit une baisse de la production ou autre chose, mais ce ne sera pas une hausse de la production", a-t-il dit.

L'Irak, membre de l'OPEP, "est d'accord avec toute décision pour la stabilité des marchés pétroliers et le retour à l'équilibre", a de son côté indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère du Pétrole, Assem Jihad.

Dimanche, les grands producteurs ont affirmé que l'offre mondiale de brut surpasserait l'année prochaine la demande, appelant à l'adoption de "nouvelles stratégies" basées sur des ajustements de la production.

Ils ont décidé d'étudier en conséquence "les options pour des ajustements de la production en 2019, qui pourraient requérir de nouvelles stratégies afin d'équilibrer le marché".

Le ministre saoudien a par ailleurs relevé qu'il y avait eu une accumulation des stocks et affirmé que "les 25 (pays) producteurs ne permettraient pas que cela se poursuive".

La Russie, non-membre de l'OPEP, s'est elle engagée à s'aligner sur tout nouvel accord permettant de limiter la production.


(c) AFP

Commenter Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un million de barils par jour


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    mercredi 14 juillet 2021

    Compromis Arabie saoudite / EAU sur l'offre de pétrole

    Dubaï L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis (EAU) sont parvenus à un compromis sur la stratégie de production de l'OPEP+, a-t-on appris...

    jeudi 08 juillet 2021

    La dispute sur le pétrole montre les divergences entre Saoud…

    Dubaï: La querelle entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis lors des dernières négociations sur la production de pétrole à l'Opep+...

    lundi 05 juillet 2021

    A l'Opep+, Saoudiens et Emiratis se brouillent sur la produc…

    Ryad: Alliés traditionnels et quasi indéfectibles du Golfe, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, en désaccord sur l'augmentation de la production...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    dimanche 18 juillet 2021

    Accord sur une augmentation modeste de la production de pétr…

    Vienne: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ sont tombés d'accord dimanche...

    dimanche 18 juillet 2021

    Accord sur une augmentation de la production de pétrole

    Vienne: Les principaux producteurs de pétrole ont convenu de continuer à augmenter modestement leur production à partir du mois d'août, a annoncé...

    jeudi 15 juillet 2021

    Pétrole: l'Opep, attendue sur un accord, anticipe une montée…

    Paris: L'Opep voit la demande mondiale de pétrole continuer à s'accélérer au moins jusqu'en 2022, selon son rapport mensuel publié jeudi, au...

    mercredi 14 juillet 2021

    Compromis Arabie saoudite / EAU sur l'offre de pétrole

    Dubaï L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis (EAU) sont parvenus à un compromis sur la stratégie de production de l'OPEP+, a-t-on appris...

    lundi 05 juillet 2021

    L'Opep+ dans l'impasse, le sommet reporté sine die

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ne se réuniront finalement...

    lundi 05 juillet 2021

    Pétrole: le torchon brûle entre les producteurs de l'Opep+

    Londres: Les 23 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ n'avaient toujours pas...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:52

    Le pétrole accélère, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, sur la foi de nouveaux chiffres américains qui témoignent de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:33

    Deux morts dans l'attaque d'un pétrolier au large d'Oman, Is…

    Jérusalem: L'attaque d'un pétrolier en mer d'Oman a fait deux morts au sein de l'équipage, a annoncé vendredi son armateur Zodiac Maritime...

    vendredi 30 juillet 2021 à 18:25

    ExxonMobil et Chevron, renfloués par la reprise, évitent de …

    New York: Les majors pétrolières américaines ExxonMobil et Chevron ont renoué avec les gros profits au deuxième trimestre à la faveur du...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:53

    Chevron, aidé par le rebond de la demande en énergie, gâte s…

    New York: Le groupe américain d'hydrocarbures Chevron a dépassé les attentes au deuxième trimestre, ses activités de production de pétrole et de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:21

    ExxonMobil dopé par le rebond de la demande en énergie au 2e…

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, portée par le rebond de la demande pour le pétrole, le gaz et ses produits...

    vendredi 30 juillet 2021 à 11:58

    Le pétrole fléchit légèrement mais conserve des gains sur la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli vendredi mais s'appréciaient sur l'ensemble de la semaine, bien aidés par la petite...

    vendredi 30 juillet 2021 à 10:05

    Eni fait mieux qu'attendu et retrouve ses niveaux d'avant la…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé vendredi être revenu dans le vert au second trimestre grâce aux cours élevés...

    jeudi 29 juillet 2021 à 21:18

    Le pétrole profite du dollar faible, se rapproche de ses plu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, profitant toujours d'une baisse des réserves aux Etats-Unis ainsi que...

    jeudi 29 juillet 2021 à 20:55

    Pétrole au Venezuela: PDVSA rachète des parts de TotalEnergi…

    Caracas: Une filiale du géant pétrolier d'Etat vénézuélien PDVSA a racheté les parts du Français TotalEnergies et du Norvégien Equinor dans Petrocedeño...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite