Logo

Des milliers de Bulgares contre les prix élevés des carburants

prix du petrole sofiaSofia: Des milliers de Bulgares ont manifesté dimanche dans tout le pays contre les prix élevés des carburants, bloquant la circulation dans une vingtaine de villes et sur les principales routes du pays.
A Sofia un millier de manifestants se sont rassemblés devant le siège du gouvernement, scandant "Démission", "Ordures". Ils ont défilé à pied en centre-ville, bloquant la circulation sur plusieurs carrefours importants.

"Comment peut-on vendre chez nous l'essence aussi cher qu'en Espagne et au Luxembourg alors que nous sommes le pays le plus pauvre de l'Union européenne!", s'exclamait Ivan Naydenov, un chauffeur de taxi.

L'essence et le diesel coûtaient dimanche environ 2,40 leva (1,2 EUR) stagnant depuis une semaine. Ils avaient augmenté de 5% d'août à octobre, une hausse douloureusement ressentie par les Bulgares dont le salaire moyen se chiffre à 575 euros.

Les manifestations de dimanche contre les prix élevés des carburants qui avaient commencé le 26 décembre, s'amplifient, les protestations portant aussi sur une hausse de l'impôt des voitures polluantes, une hausse du prix du chauffage, évoquant les salaires bas et réclamant même de démission du gouvernement conservateur de Boiko Borissov.

Des accrochages entre manifestants et policiers ont eu lieu à Bourgas, sur la Mer Noire, où des files d'une dizaine de kilomètres se sont formées aux entrées de la ville bloquées par les automobiles des protestataires, a rapporté la radio publique BNR.

Trois autoroutes et de nombreuses routes ont été fermées pendant des heures, entravant la circulation dans le sud-ouest vers la Grèce, dans le sud vers la Turquie et dans le nord du pays.

Le syndicat de la police a soutenu les protestations, dans une déclaration diffusée dimanche.

Un député de la majorité gouvernementale, Emil Dimitrov, a accusé dimanche l'opposition socialiste d'être à la base des manifestations organisées sur les réseaux sociaux.

Le directeur de l'association des distributeurs de pétrole et de gaz, Andrei Deltchev, a estimé dimanche que les prix commenceraient à baisser, suivant une tendance sur le marché international. "Les attentes d'une hausse des prix internationaux après l'imposition des sanctions américaines contre l'Iran ne se sont pas justifiées", a-t-il dit.

La Bulgarie applique les taxes sur les carburants les plus basses de l'UE, selon le gouvernement.

Les manifestants évoquent cependant un quasi-monopole de la société russe Lukoil qui possède la seule raffinerie bulgare et contrôle les dépôts de carburants, ce qui lui permet de déterminer les prix avant imposition.


(c) AFP

Commenter Des milliers de Bulgares contre les prix élevés des carburants


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.