Logo

Le pétrole orienté en légère baisse en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison de nouvelles craintes d'une surabondance de l'offre, alors que l'impact des sanctions américaines contre l'Iran est largement tempéré par les exemptions dont bénéficient certains pays.
Vers 04h30 GMT, le baril de "light sweet crude"(WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en décembre, cédait 27 cents à 61,94 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en janvier, reculait de 11 cents à 72,02 dollars.

La fédération privée American Petroleum Institute (API) a estimé mardi que les réserves américaines de brut avaient augmenté de 7,8 millions de barils au cours de la semaine qui s'est achevée le 2 novembre, une progression plus de trois fois supérieure à ce qu'avaient anticipé les analystes.

Une hausse des réserves américaines est traditionnellement interprétée comme le signe d'une moindre demande au sein de la première économie au monde.

Les investisseurs attendront de connaître mercredi la publication des chiffres officiels du gouvernement américain.

Les cours avaient grimpé par le passé en anticipation de l'entrée en vigueur cette semaine de nouvelles sanctions contre le secteur pétrolier iranien. Mais le fait que de grands producteurs devraient compenser les carences iraniennes pèse sur les prix.

"Les prix du pétrole sont lestés par des estimations plus conséquentes que prévu de l'API et par la production anticipée du Proche-Orient", a déclaré Stephen Innes, analyste chez OANDA.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé lundi que les États-Unis autorisaient huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer d'acheter temporairement du pétrole iranien.

"Au moins trois des cinq principaux consommateurs de pétrole iranien ont obtenu des exemptions, ce qui limite de façon substantielle leur impact", a observé auprès de l'AFP Sukrit Vijayakar, analyste chez Trifecta Consultants.

"Apparemment, le président américain Donald Trump avait un objectif plus important à court terme, qui était de ramener les prix à la baisse pour aider la réélection des membres républicains du Congrès", a-t-il analysé.


(c) AFP

Commenter Le pétrole orienté en légère baisse en Asie


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.