Logo

Le pétrole rebondit un peu avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens après leur dégringolade de la veille, dans l'attente des données hebdomadaires sur les stocks américains.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 76,73 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 59 cents à 67,02 dollars une heure après son ouverture.

Le Brent avait atteint son plus bas en deux mois vers 08H55 GMT, à 75,11 dollars, tandis que le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait également atteint la veille son plus bas depuis deux mois à 65,74 dollars.

"Les prix rebondissent, ils étaient passés sous la barre des 77 dollars mardi après la publication de l'API, qui a fait état d'une hausse très marquée de 9,88 millions de barils des réserves de brut des États-Unis", a commenté Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

La fédération professionnelle American petroleum institute (API) publie ses données hebdomadaires sur les stocks américains à la veille des chiffres officiels de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), qui paraîtront en cours de séance.

Pour la semaine achevée le 19 octobre, les analystes tablent sur une nouvelle hausse des stocks de brut de 3,7 millions de barils, sur une baisse des stocks d'essence de 1,75 million de barils et de 2 millions de barils d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

"Les réserves de brut augmentent habituellement en cette saison, mais pas aussi rapidement", a noté Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB, qui juge que "ces hausses devraient continuer dans les semaines à venir" en raison d'une production élevée alors que les infrastructures d'exportations sont surchargées.

Par ailleurs, "en dépit des sanctions contre l'Iran, qui commenceraient dans dix jours à peine, les marchés ont été rassurés par l'Arabie saoudite", a commenté Carlo Alberto De Casa, analyste chez ActivTrades.

Le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a affirmé mardi lors d'un forum international sur l'investissement à Ryad que son pays était prêt à augmenter sa production d'un à deux millions de barils.


(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit un peu avant les stocks américains


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.