Menu
A+ A A-

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo (ministre)

prix du petrole MoscouMoscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le ministre de l'Énergie saoudien alors que les relations avec l'Occident se sont refroidies après le meurtre d'un journaliste saoudien.
"Cet incident passera", a déclaré Khaled al-Faleh dans une interview accordée à l'agence de presse officielle russe Tass: "L'Arabie saoudite est un pays tout à fait responsable. Pendant des décennies, nous avons utilisé notre politique pétrolière comme un outil économique responsable et l'avons isolée de la politique."

"Si les prix du pétrole montaient trop, cela ralentirait l'économie mondiale et déclencherait une récession mondiale. Et l'Arabie saoudite a été cohérente dans sa politique. Nous travaillons à stabiliser les marchés mondiaux et à faciliter la croissance économique mondiale", a ajouté le ministre.

Les explications de Ryad sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi, critique du prince héritier Mohammed ben Salmane et exilé aux États-Unis, sont loin d'avoir convaincu les grandes capitales occidentales. L'Arabie saoudite a évoqué une "erreur monumentale" pour expliquer la mort de Jamal Khashoggi, tué dans l'enceinte du consulat saoudien à Istanbul.

Ryad avait promis de riposter à d'éventuelles sanctions après une déclaration de Donald Trump évoquant un "châtiment sévère" contre l'Arabie saoudite. Depuis, le président américain a changé de ton et ménage son allié saoudien.

La chancelière allemande Angela Merkel a quant à elle prévenu dimanche que l'Allemagne n'autoriserait pas en l'état d'exportations d'armes vers l'Arabie saoudite.

En octobre 1973, six pays du Golfe membres de l'OPEP avaient augmenté de 70% les prix du pétrole et décrété un embargo contre les pays occidentaux jugés pro-israéliens, ce qui avait provoqué une envolée des prix et une crise pétrolière mondiale.

Le ministre saoudien a par ailleurs déclaré "ne pas pouvoir garantir" que les prix du pétrole ne passent pas la barre des 100 dollars par baril.

"Nous avons des sanctions contre l'Iran et personne se sait ce qu'il adviendra des exportations iraniennes. De plus, il y a des déclins potentiels dans des pays tels que la Libye, le Nigeria, le Mexique et le Venezuela", a-t-il expliqué: "Si trois millions de barils par jour disparaissent, nous ne pouvons pas couvrir ce volume".

Le ministre a par ailleurs indiqué que l'Arabie saoudite augmenterait sa production de 10,7 millions de barils par jour à 11 millions, précisant que le pays pourrait encore l'accroître jusqu'à 12 millions.

Il a aussi indiqué que le groupe pétrolier national Saudi Aramco était intéressé par de potentielles co-entreprises avec les groupes russes Rosneft et Loukoïl dans le secteur du raffinage, affirmant que l'échange de brut pourrait être une aire de coopération.

Le ministre a également déclaré que Saudi Aramco - qu'il a dirigé jusqu'en 2015 - espérait "devenir le deuxième plus gros investisseur dans Yamal-2 après Novatek".

Après le méga-projet de gaz naturel liquéfié (GNL) Yamal LNG, inauguré en décembre dans l'Arctique, Novatek prévoit de commencer en 2022-2023 la construction d'un nouveau projet géant, Arctique-2, auquel Total participe à hauteur de 10%.


(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo (ministre)


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    jeudi 24 janvier 2019

    Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pé…

    Ryad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite