Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte de forte progression des stocks américains et d'inquiétudes apaisées sur l'offre de brut.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 79,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de jeudi mais en baisse de 0,76% sur la semaine.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de novembre a pris 47 cents à 69,12 dollars, en recul de 3,01% sur cinq jours.

"On a assisté à un petit rebond technique juste avant le départ en week-end", a analysé Gene McGillian de Tradition Energy.

Cette semaine a été marquée par un nouveau bond hebdomadaire des stocks de brut aux États-Unis de 6,5 millions de barils, d'après l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

"Les réserves des États-Unis augmentent, ce qui pèse sur le cours du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et entraîne le Brent dans son sillage", a résumé Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

"Dans un marché qui a fréquemment cité une offre limitée comme justification à la hausse des cours, les stocks américains montrent désormais clairement un surplus d'offre (...) qui suggère un marché suffisamment approvisionné pour le moment", ont affirmé les analystes de Schneider Electric.

Cette hausse des stocks américains fait un peu moins craindre une flambée des cours début novembre, au moment où les menaces de sanctions de Washington à l'égard des importateurs de pétrole iranien seront à nouveau en place.

Mais, selon les analystes de Commerzbank, "le marché prend le risque d'un manque d'offre à la légère, les prix pourraient grimper sur les semaines à venir".

Ils soulignent que la production hors Venezuela et Iran est actuellement épargnée par les pannes ou problèmes inattendus, une situation exceptionnelle "plus vue depuis avril 2013", qu'il serait "téméraire d'espérer voir durer".

Les marchés semblaient par ailleurs peu craindre les menaces de déséquilibrage du marché par l'Arabie saoudite, actuellement montrée du doigt après la disparition suspecte du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Si l'Arabie saoudite est bien responsable de la mort de M. Khashoggi, comme l'affirment de nombreux médias, les conséquences potentielles pour le pouvoir saoudien seront "sévères", a affirmé jeudi le président américain.

"Il y a peu de chances que les tensions entre Washington et Ryad aboutissent à des sanctions lorsque l'on considère les échanges commerciaux massifs entre les deux pays", a toutefois estimé M. McGillian.


(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 24 août 2019 à 12:19

    Le pétrolier iranien parti de Gibraltar se dirige vers la Tu…

    Athènes: Le pétrolier iranien qui avait été immobilisé pendant cinq semaines au large de Gibraltar sur des soupçons de transport du pétrole...

    vendredi 23 août 2019 à 21:27

    Le pétrole chute après la réponse de Trump à Pékin

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, lestés par la promesse d'une réponse musclée de Donald Trump...

    vendredi 23 août 2019 à 15:29

    Le pétrole chute après l'annonce de nouveaux droits de douan…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient vendredi en cours d'échanges européens, après l'annonce par la Chine que le pays allait imposer de...

    vendredi 23 août 2019 à 11:33

    Le pétrole baisse légèrement face aux incertitudes économiqu…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, dans un contexte économique mondial toujours incertain, et en attendant...

    jeudi 22 août 2019 à 21:40

    Le pétrole baisse après un indice économique décevant et ava…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi, pénalisés par des indicateurs décevants aux Etats-Unis et avant un...

    jeudi 22 août 2019 à 18:02

    Le pétrole baisse, miné par un indice décevant et l'inversio…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, pénalisés par des indices PMI décevants aux Etats-Unis et une nouvelle...

    jeudi 22 août 2019 à 11:49

    Le pétrole monte légèrement au lendemain des stocks américai…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain de la publication d'une baisse des stocks de...

    mercredi 21 août 2019 à 21:44

    Le pétrole hésite à la clôture après un rapport sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé mercredi après la publication d'un rapport hebdomadaire faisant état d'une...

    mercredi 21 août 2019 à 17:41

    USA: les stocks de pétrole brut reculent après deux semaines…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis après deux semaines de hausse, tandis que les réserves de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite